Cinema
Fright night : des vampires en 3D à mourir de rire

Fright night : des vampires en 3D à mourir de rire

04 septembre 2011 | PAR Yaël Hirsch

Le réalisateur de la série « United States of Tara », Craig Gillepsie se lance dans un thriller en 3D qui rend les True Blood et autres Twilight presque démodés. Avec les géniaux Colin Farrell, Toni Collette et David Tennant, dans les deux rôles « adultes », « Fright Night » est un college movie sympathique et peu prétentieux, aux images détonantes quand un vampire vous explose à la figure en 3D. Sortie le 14 septembre 2011.

La vie de Charlie Brewster (Anton Yelchin)est un long fleuve tranquille dans sa banlieue pavillonnaire de Las Vegas : une jolie maman célibataire (Toni Collette), une nouvelle petite amie renversante et une certaine nerd-attitude en cours qu’il parvient à masquer pour les yeux de la belle. Mais à l’heure de l’appel, en classe, des camarades de plus en plus nombreux semblent absents. L’ex-meilleur ami de Charlie, Ed. le met en garde : le charmant nouveau voisin qui fait de l’oeil à sa mère (Colin Farrell) est en fait … un dangereux vampire. Seul l’étrange Peter Vincent qui tient un show à succès sur les vampires dans la région saurait comment vaincre ce monstre.

Grand sens de l’humour, preuve souriante que la 3D fait ses petits et grands effets, rythme très très bien mené, et plans quasi-parfaits, « Fright night » nous fait rire des vampires et sait nous tenir en haleine sans se prendre au sérieux. Soutenu par un casting éblouissant où l’humour potache des college movies est relevé par un second degré tout à fait sympathique, « Fright night » séduira aussi bien ceux qui ont adoré Toni Collette dans son « Little Miss Sunshine » que ceux qui ont adoré le beau Colin Farrel dans Miami Vice. A vos marques, prêts? Lunettes!

« Fright night », de Craig Gillepsie, avec Anton Yelchin, Colin Farell, Toni Collette, Imogen Poots et David Tennant, USA/ GB, 2011, 1h47, sortie le 14 septembre 2011.

Infos pratiques

Take Shelter, un deuxième long-métrage familial et apocalyptique pour Jeff Nichols
Drive : le chauffeur est maître chez Nicolas Winding Refn
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

3 thoughts on “Fright night : des vampires en 3D à mourir de rire”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *