Cinema
Festival du film chinois : Cher ennemi, love story et haute finance, cocktail explosif

Festival du film chinois : Cher ennemi, love story et haute finance, cocktail explosif

21 mai 2012 | PAR Olivia Leboyer

La France accueille, du 14 mai au 12 juin, la 2e édition du festival du cinéma chinois, présidé cette année par Alain Delon et Gong Li. Au programme, une sélection électique avec un peu de tout : des gros blockbusters, aux dessins animés, en passant par les comédies légères, les fresques historiques, les films d’action et quelques films d’auteurs !

Nous entamons ce festival du film chinois avec un petit film très dépaysant (à noter : l’actrice principale du film, Xu Jinglei, en est également la réalisatrice !) : une comédie romantique surprenante, d’un kitsch impeccablement assumé, sur un couple pris dans le rythme de la haute finance mondiale ! Un Margin Call chinois ? Presque, à ceci près que les chassés-croisés amoureux l’emportent ici sur les réflexions financières. Derek et Amy, tous deux très très beaux, se sont aimés passionnément, avant de se séparer. Derek, accro à sa banque et à son portable, délaissait Amy : « Tu sais, Amy, lui avouera-t-il au passage, vers la fin du film, en fait au moment de la crise financière, j’étais un peu stressé… » sic !! Grâce à lui, Amy a cependant quitté son statut de femme oisive pour intégrer, elle aussi, une banque. Un beau jour, ils se retrouvent, à l’occasion de tractations autour du rachat d’une troisième société. Concurrents, ils vont s’affronter sans merci et, enfin, se mesurer à armes égales.

Tout est absolument too much, mais la légèreté revendiquée du film séduit immanquablement. On se croirait, pour un peu, dans une comédie romantique américaine des années 50 ! Répliques spirituelles, regards ironiques et attirance irrésistible, féminisme, société en mutation (les parents de la jeune femme, eux-mêmes divorcés et remariés, espèrent un mariage « normal » pour Amy mais ne savent plus trop à quel saint se vouer!). Les deux acteurs sont un peu les Cary Grant/Katharine Hepburn ou George Clooney/Michelle Pfeiffer locaux ! Elle, magnifique (jusqu’aux longues jambes fuselées !), avec une garde-robe époustouflante qui suffirait pour tourner au moins dix films français ou même américains ( !). Lui, bouche (très) pulpeuse et œil ironique, porte vraiment bien le costume. Dans Margin call, on entend les sommes d’argent, vertigineuses, quasiment abstraites. Ici, en plus, on le voit, cet argent : fringues, voitures, sacs Dior, grands restaurants, palace avec leurs bars-igloo, appartements grands comme des stades de foot. La morale ? L’argent ne fait pas le bonheur, la finance doit se moraliser (lutte contre la déforestation, licenciements abusifs, difficultés quotidiennes des « petits » sous-fifres), et l’amour est une joute permanente, qui stimule l’esprit !

Rencontres filmées au ralenti, flash-backs surlignés par des clashs métalliques, érotisme pudique et néanmoins omniprésent, intrigue délicieusement simple et tordue (les trois sociétés qui se battent en duel à grands coups de trahisons perfides !), luxe totalement décomplexé… la formule, éprouvée, fonctionne. Un film chinois qui mêle glamour, humour et réflexions sur le « travail » (« Oh, c’est un travail comme un autre, il n’y a pas de travail parfait ! » lance négligemment Derek à un moment) : intéressant à plus d’un titre… !

Cher ennemi, de Xu Jinglei, Chine, 2011, comédie romantique, 98 minutes, avec Xu Jinglein Huang Lixing, Gigi Leung, Christy Chung, Zhao Baogang. Projeté pendant le festival du film chinois (du 14 mai au 12 juin 2012).

Visuel : officiel

Gagnez 5×2 places pour la soirée Hip-Hop à Jazz à Saint Germain de Prés le vendredi 25 mai
Ndidi O coup de coeur blues à Saint Germain des Prés
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture