Cinema

Et maintenant on va où: comédie libanaise coup de coeur, féminine et féministe, par la réalisatrice de Caramel

17 septembre 2011 | PAR Gilles Herail

La réalisatrice de Caramel, Nadine Labaki, revient au cinéma avec le coup de cœur de la rentrée. Sa comédie pétillante et hilarante aborde la bêtise des hommes et le cercle vicieux des règlements de compte dans un pays ravagé par les conflits religieux. Son portrait de femmes de tous âges et de toutes religions qui s’unissent pour sauvegarder la paix dans leur village est un trésor de burlesque et de drame intimement liés. La meilleure comédie populaire de la rentrée!

Synopsis officiel: Avec pour toile de fond un pays déchiré par la guerre, Et maintenant on va où ? raconte la détermination sans faille d’un groupe de femmes de toutes religions, à protéger leur famille et leur village des menaces extérieures. Faisant preuve d’une grande ingéniosité, inventant de drôles de stratagèmes, unies par une amitié indéfectible, les femmes n’auront qu’un objectif : distraire l’attention des hommes et leur faire oublier leur colère et leur différence. Mais quand les événements prendront un tour tragique, jusqu’où seront-elles prêtes à aller pour éviter de perdre ceux qui restent ?

Nadine Labaki a su dépasser le succès incroyable de Caramel à l’étranger pour proposer une nouvelle histoire où les femmes sont au centre. Si le sujet de fond est éminemment politique et dramatique, le traitement allège les enjeux pour se focaliser sur un portrait de groupe. Ces femmes décomplexées, au verbe toujours haut sont incarnées par un casting de second rôles qui apportent une énergie salvatrice et des vraies “gueules” de cinéma. Les réunions clandestines des femmes qui veulent protéger le village des rumeurs insistantes sur la reprise des hostilités entre musulmans et chrétiens dans le reste du Liban sont le lieu de dialogues ciselés où les piques et les tacles n’entachent jamais la formidable solidarité.

Construit comme une comédie burlesque, Et maintenant on va où truffe son scénario de stratégies et de plans foireux hilarants visant à calmer les hommes. Une fausse apparition de la vierge, la venue inattendue d’un groupe de danseuses de pays de l’est et un grand n’importe quoi final qui rappelle la distribution générale de LSD dans la base militaire irakienne des Chèvres du Pentagone. D’une rare maitrise, le film de Nadine Labaki maintient un rythme comique permanent qui sait laisser la place à des moments de grâce dès la première scène intense de l’arrivée musicale des femmes au cimetière du village, venues pleurer les hommes déjà perdus. La mise en scène élégante, l’incrustation maligne de quelques scènes de comédie musicales, la richesse des dialogues et des rebondissements. Nadine Labaki réalise tout simplement un très grand film, populaire, ouvert au grand public et dépassant le cadre libano libanais pour offrir un hommage à ces femmes qui doivent gérer les hommes dans les pays en guerre. Un très beau moment de cinéma qui dépassera on l’espère le réseau des petites salles d’art et d’essai. Le film le mérite indiscutablement.

Gilles Hérail

Et maintenant on va où, une comédie dramatique franco libanaise de Nadine Labaki, sortie en France le 14 septembre 2011, durée 1h50

 

Michel Rosciglione : live au sunside. Jazz de la dolce Vita !
Venu du grand froid, ±0 de Christoph Marthaler est un spectacle délicieusement givré
Gilles Herail

3 thoughts on “Et maintenant on va où: comédie libanaise coup de coeur, féminine et féministe, par la réalisatrice de Caramel”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *