DVDs
[Sortie dvd] Le Labyrinthe du Silence, dans les coulisses du « Procès d’Auschwitz »

[Sortie dvd] Le Labyrinthe du Silence, dans les coulisses du « Procès d’Auschwitz »

21 octobre 2015 | PAR Yaël Hirsch

Alors que le film Le peuple contre Fritz Bauer a reçu le prix du public au dernier festival de Locarno, le labyrinthe du Silence se concentre sur le combat du jeune procureur idéal et idéaliste qui aurait mené l’enquête pour permettre aux Allemands de rouvrir la page du passé et juger 22 officiers nazis à Francfort sur le Main de 1963 à 1965. Un premier film du réalisateur franco-italien Giulio Ricciarelli au cadrage serré, qui tient son propos avec maîtrise et détermination.

[rating=4]

Pour lire notre chronique du film à sa sortie en salles, c’est ici.

Tout commence par des monceaux de papier en 1958 lorsque le jeune juriste Johann Radmann (Alexander Fehling qui concentre en fait trois procureurs dans son personnage) décide d’accepter d’enquêter sur les officiers et hommes d’affaires nazis qui ont participé aux meurtres perpétrés au camp d’Auschwitz. Si le procureur juif Fritz Bauer, exilé en Suède pendant la guerre et revenu en Allemagne lui fait confiance pour aller jusqu’au bout, dans une Allemagne en pleine reconstruction, le peuple ne veut plus entendre parler de la guerre, tandis que les administrations ont pour instructions sourdes de mettre des bâtons dans les roues du jeune juriste en quête de justice. Ayant lui-même à peine le temps de tomber amoureux d’une jeune juriste et de développer une amitié solide avec un rescapé, il se dédie corps et âme à sa dure tâche.

Premier film chevillé à son sujet, élégant dans sa mise en scène, comme dans ses costumes parfaits, Le Labyrinthe du silence avance comme un thriller parfaitement renseigné. Dans leur version française, le dvd et le Blu-ray prolongent parfaitement la vocation de ce film à la fois modeste et passionné en lui ajoutant une longue liste de bonus parmi lesquels des documentaires historiques de grande qualité. Entendre Giulio Ricciarelli parler de sa superbe réalisation est absolument passionnant, tant le réalisateur se montre à la fois habité et réfléchi. A l’entendre, comme à entendre Oliver Hirschbiegel (voir notre interview) nous parler de son Elser, on se dit que l’Allemagne d’aujourd’hui n’a pas fini de revisiter son passé : à la fois la Shoah, le nazisme, mais aussi le silence qui a suivi. Les querelles des historiens n’ont fait que commencer avec les années 1980 et à travers leur public (plus de 300 000 spectateurs rien qu’en France pour le Labyrinthe du silence) et le relais des médias, les films qui reviennent sur ce passé douloureux contribuent à un vrai travail de réflexion et de construction.

Le labyrinthe du silence, de Giolio Ricciarelli avec Alexander Fehling, André Szymanski et Friederike Bech, Allemagne, 2H03, sortie Sortie 2 dvd ou 1 Blu-ray Blaq Out le 3 novembre 2015, 18.90 et 22.50 euros.

Suppléments:
Entretien avec Giulio Ricciarelli (13 mn)
Entretien avec Gerard Wiese, ancien procureur (18 min)
Le procès de Francfort, documentaire de Rolf Bickel et Dietrich Wagner (45 mn)
Les boureaux et les victimes, tiré de l’émission Cinq colonnes à la une -1964 ( 27mn)

https://www.youtube.com/watch?v=qau340Q7ego

visuel : couverture du dvd

[Sortie dvd ] « Patate », une comédie de Robert Thomas avec Pierre Dux, Danielle Darrieux, Sylvie Vartan et Jean Marais
[Critique] « Haramiste » d’Antoine Desrosières : fragments comiques d’un discours sexuel
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *