DVDs
Sortie DVD « Les gamins » : comédie jouissive sur l’immaturité des hommes

Sortie DVD « Les gamins » : comédie jouissive sur l’immaturité des hommes

16 septembre 2013 | PAR Gilles Herail

[rating=3]

afficheLes Gamins s’est fait éclipser à sa sortie par le succès surprise des plutôt sympathiques profs de Pef. Cette comédie anti Cœur des hommes nous fait partager une amitié intergénérationnelle entre deux hommes qui refusent de grandir. Une comédie régressive jouissive et libératoire. Du moins dans sa première partie… 

Synopsis: Tout juste fiancé, Thomas rencontre son futur beau-père Gilbert, marié depuis 30 ans à Suzanne. Gilbert, désabusé, est convaincu d’être passé à côté de sa vie à cause de son couple. Il dissuade Thomas d’épouser sa fille Lola et le pousse à tout plaquer à ses côtés. Ils se lancent alors dans une nouvelle vie de gamins pleine de péripéties, persuadés que la liberté est ailleurs.

Mais à quel prix retrouve t-on ses rêves d’ado ?…

Alain Chabat est, sans contestation possible le roi incontesté de l’humour français (restons mesuré). L’unique Nul qui a maintenu des liens particuliers avec le public en tant que réalisateur en se faisant plus rare devant la caméra. Un Chabat en aussi bonne forme, ça ne s’était pas vu depuis assez longtemps. Et l’association avec Max Boublil se révèle une idée géniale. La rencontre des deux gamins et le début de leurs aventures régressives est magique. Mauvaises vannes, stupidités en tout genre et bêtises enfantines. On partage avec ces deux larrons le sentiment jubilatoire de faire tout ce qu’il ne faudrait pas faire, s’éclatant pour oublier leurs responsabilités et le public n’a qu’une envie. Les rejoindre.

photo

Cette première partie, parfaitement maitrisée est peut être ce qui se fait de mieux dans la comédie française depuis plusieurs années, du niveau d’un Toledano/Nakache. Mais Les Gamins pêche par une envie de raconter quelque chose de plus. Voire de nous parler un peu de morale et de la nécessité de grandir. Les personnages féminins qui auraient du être plus fouillés et elles aussi faire leur crise d’adolescence n’incarnent finalement que le retour à la raison. Les Gamins se muent alors en comédie romantique à l’eau de rose et les délires d’un Papa Chabat toujours très en forme s’égarent dans des hôtels de luxe au Maroc avec sexe, drogue et jet-set. La belle immaturité naive du début devient glauque. Car le film s’attache à démontrer l’impossibilité de la fuite en avant. porter un message sur la nécessité de grandir.

On regrette alors l’insouciance des premières 45 minutes. L’accumulation de scènes hilarantes où tout semble possible. Où la joie partagée de Chabat et Boublil n’est pas feinte. Rien que pour ces bons moments, on vous le conseille chaudement.

Les Gamins, une comédie de Anthony Marciano avec Alain Chabat et Max Boublil, durée 1h35, sortie dvd le 11 septembre 2013

Gilles Herail

[Chronique] « Stay Golden » de Tristesse Contemporaine : glacé et vénéneux
L’Etrange Festival : le palmares 2013
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *