DVDs
[Chronique] La Porte du paradis de Michael Cimino restaurée et en coffret dvd

[Chronique] La Porte du paradis de Michael Cimino restaurée et en coffret dvd

20 novembre 2013 | PAR Yaël Hirsch

La version originale de La Porte du paradis, western génial de Michael Cimino et flop monumental à sa sortie, était de retour en salle l’an dernier en version HD restaurée, révisée par le réalisateur, de manière à atteindre sa longueur originelle de 216 minutes (une heure de plus que la version sortie en 1980). Le film sort aujourd’hui même en dvd et en coffret prestige. Une excellente idée cadeau pour vos amis cinéphiles.

[rating=5]

USA, années 1870. Si, à l’Est, James Averill (Kris Kristofferson) et son ami Billy Irvine (John Hurt) fêtent avec délicatesse et prestige leur diplôme d’Harvard, à l’Ouest la « frontière » est là et tout reste à construire. Vingt ans plus tard, devenu marshall du comté de Johnson, dans le Wyoming, Averill, barbe toujours impeccable, se comporte en organisateur idéaliste d’une communauté constituée majoritairement d’immigrés est-européens très pauvres et prêts, en bons pionniers, à gratter longtemps la terre pour en vivre un peu. Les seuls moments de pause se tiennent à « Heaven’s gate » (la porte du Paradis donc), patinoire locale qui se transforme à l’occasion en salle de bal ou en Babel aux accents pour les réunions politiques des habitants du comté. Quand ces derniers achètent leurs lopins de terre sans que la vente ne soit légalisée, le syndicat des riches éleveurs de bétail déclare la guerre aux immigrés du comté de Johnson et dressent une liste de 150 noms à pendre, avalisée par les autorités américaines. Prévenu de la nouvelle avant tout le monde , Averill tente de sauver la dame de ses pensées, Ella Watson (Isabelle Huppert, toute jeune et potelée dans un rôle sensuel), qui n’est autre que la tenancière du bordel. Il espère aussi avertir la population pour que certains soient épargnés. Mais sur fond de duel amoureux entre Averill et Nate, D. Champion (Christopher Walken), bras armé du syndicat des éleveurs riches et également prétendant d’Ella, le sang coulera, dans des scènes épiques qui questionnent grandement le rêve américain. Même si, comme tout bon cow-boy, Averill sort entier du jeu de massacre…

Film maudit (d’un budget de 44 millions de dollars, il a causé la ruine du studio United Artists) et film culte (il a marqué plusieurs générations de cinéastes et de cinéphiles, La Porte du paradis est avant tout une fresque envoûtante. Commençant sur un bal qui n’est pas sans rappeler le Guépard de Visconti et qui nous plonge soudainement dans la beauté brute et quasi aveuglante des paysages du Wyoming, le film respecte tous les codes du western et parvient à les remettre en cause autour d’un événement historique avéré, en remplaçant les « Indiens » par des immigrants venus avec leur seule force de travail et leur rêve américain repousser les frontières du continent. Ces derniers sont, avec l’aval de la loi, condamnés à mort par les « gros » de l’agriculture, les wasps présents depuis plus longtemps qu’eux. En filigrane, la réflexion sur la propriété et sur la liberté ouvrent assez de portes pour qu’on revoit plusieurs fois ce monument. Même s’il est presque dommage de voir un tel film sur dvd, en qualité HD, on se laisse, même sur petit écran, porter avec joie par les 3h30 que Cimino a extrait des 220 heures de rushs mis en boîte à l’époque du tournage titanesque… À voir, revoir et offrir.

La porte du paradis de Michael Cimino, avec Kris Kristofferson, Christopher Walken, Isabelle Huppert, Jeff Bridges, John Hurt, Sam Waterston, Brad Dourif, Joseph Cotten, Geoffrey Lewis, Richard Masur, Terry O’Quinn, Mickey Rourke et Willem Dafoe, USA, 1980, version restaurée HD 216mn, sortie double dvd et blu-ray Carlotta : 19.99 euros et 24.55 euros.

Bonus : introduction de Michael Cimino + entretiens avec Kris Kristofferson (9mn), Isabelle Huppert (23mn), Jeff Bridges (17mn) et David Mansfield (8mn). Livret de 36 pages de Jean-Baptiste Thoret « Illusions perdues et retrouvées ».

Coffret prestige (79.99 euros)
avec les ÉDITIONS DOUBLE DVD ET DOUBLE BLU-RAY™ COLLECTOR
+ CD DE LA BANDE ORIGINALE DU FILM
+ REPRODUCTION DU LIVRET (20 PAGES) DISTRIBUÉ LORS DE LA PREMIÈRE DU FILM
+ REPRODUCTION EXCLUSIVE DE LA « BIBLE » DU TOURNAGE (288 PAGES)
+ UN PORTFOLIO (44 PAGES)
+ UN LIVRET (56 PAGES) PAR MICHAEL CIMINO COMPOSÉ DE PHOTOS DE PLATEAU RÉALISÉES PAR SUSAN GESTON BRIDGES REGROUPANT UN ESSAI DE JEAN-BAPTISTE THORET ET DE NOMBREUSES ARCHIVES

http://www.carlottavod.com//video-1734-bande-annonce-2013.html

Visuel : © carlotta

[Chronique] « Invincible » de Werner Herzog en dvd et blu-ray
Nelly Alard remporte le prix Interallié
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *