DVDs

[Chronique] « Invincible » de Werner Herzog en dvd et blu-ray

[Chronique] « Invincible » de Werner Herzog en dvd et blu-ray

20 novembre 2013 | PAR Yaël Hirsch

Inspirée de l’histoire réelle d’un forgeron juif de village polonais devenu Hercule pour un grand cabaret berlinois, Invincible (2001) permet au réalisateur de Fitzcarraldo (1982) de proposer, sur le mode du réalisme hypnotique, sa version de la chute dans l’apocalypse brune. Grandiose, mais peut-être un peu trop…

[rating=2]

INVINCIBLE DVD (1)Forgeron modeste d’un petit village polonais où les Juifs vivent séparés et pieusement dans les années 1930, Zishe Breitbart (interprété par le champion de lutte irlandais Jouko Ahola) est « débauché » pour se produire à Berlin. Samson moderne, le héros se met en route, espérant ainsi permettre à son génial petit frère de 9 ans d’étudier. À Berlin, il se produit pour un grand cabaret élégant et truffé d’officiers nazis et de starlettes de la UFA. Erik Jan Hanussen (interprété par Tim Roth qui joue impeccablement les magiciens manipulateurs) dirige le lieu où le clou du spectacle, après les levers de gambettes des filles, est son numéro d’hypnose. Zishe trouvera sa place à condition qu’il s’aryanise en Siegfried capable de briser toutes les chaînes de son parfait corps… Mais sous une perruque blonde et au cœur même du divertissement nazi, il n’est pas facile de jouer les parvenus en faisant taire ses origines…

Graphique et réaliste, reproduisant une esthétique de la nouvelle objectivité qui implique un souci majeur du détail (rites juifs, shtetl de Pologne, costumes et chansons d’époque…), Invincible est avant tout une fable, avec des dialogues aussi lourds que le maquillage du héros, là où l’on pourrait s’attendre à un peu plus d’invitation à la réflexion. Sur les pas de Visconti (Les damnés) ou de Bergman (L’œuf du serpent), Herzog surligne ses références historiques mais n’atteint jamais le kitsch sorcier de toute beauté du grand maître italien, ni la complexité de l’intrigue et des psychologies de son illustre collègue suédois. Peut-être est-ce la crédibilité mise à mal par l’anglais (mais cela fonctionne pour les damnés), peut-être le jeu difficile de l’acteur principal ou peut-être encore le fait que la vie dépasse la fiction dans la caricature, mais le film passe vite du thème grandiose de Samson à la grandiloquence d’une esthétique ultra-réaliste qui ne fait que reprendre les codes d’une époque reproduite quasiment sans prise de distance… Une curiosité, certes, mais peut-être pas un grand film.

Invincible, de Werner Herzog, avec Tim Roth, Jouko Ahola, Anna Gourari, Max Raabe, Jacob Wein, Gustav-Peter Wöhler, Udo Kiehr, UK-USA-Allemagne, 2001, 1h27 min. Sortie dvd et blu-ray chez Rimini Éditions, 14.99 et 19.99 euros. Sortie le 19 novembre 2013.

Bonus : « Invincible, l’échec de la force » (19’) + « Zishe Breitbart, Samson des années 20 »
(8’) + Film annonce

Visuel : © jaquette du dvd.

Zep et Glénat fêtent les 20 ans de Titeuf
[Chronique] La Porte du paradis de Michael Cimino restaurée et en coffret dvd
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *