DVDs
[Chronique DVD] My movie Project (Movie 43), casting de stars pour un hymne au mauvais goût et à l’absurde. Déconcertant

[Chronique DVD] My movie Project (Movie 43), casting de stars pour un hymne au mauvais goût et à l’absurde. Déconcertant

28 octobre 2013 | PAR Gilles Herail

[rating=2]

Projet maudit par excellence, sans cesse repoussé pour finalement être un échec en salles et des sorties dvd à l’international, ce film à sketchs initié par les Farrelly n’est pas une banale gaudriole. Loin de là. Poussant le mauvais goût jusqu’à l’absurde, cherchant la quintessence du grotesque et du gras, le film est plus qu’une accumulation de sketchs mais un quasi manifeste déconcertant.

Les scènes qui relient les différentes séquences et fausses pubs sont à oublier. La quête de ces deux geeks d’un film sur internet permettant de détruire l’humanité n’a aucun intérêt.. Celà étant, le contenu du Movie Project est lui beaucoup plus intéressant. Toujours calqué sur un même principe : une situation complètement absurde (sexuelle ou scato) traitée d’une manière réaliste et naturaliste. Dans le premier sketch, Kate Winslet incarne le spectateur que nous sommes, convié à un festival d’horreurs et qui ne comprend pas ce qu’il fait là. Dans cette scène de diner romantique, elle rencontre Hugh Jackman, businessman séduisant bien sous tous rapports dont on découvre assez rapidement qu’il porte cependant une magnifique paire de testicules sous le menton, ce qui n’a l’air de choquer personne à part Kate. Et bien sur nous mêmes. Viennent ensuite, une femme amoureuse qui cherche une preuve d’affection de la part de son mari en la forme d’une pluie de déjections. Sans oublier un chien vicieux sorti d’un cartoon à la TED venu pourrir la vie d’un couple, un Ipad poupée gonflable, des super-héros obsédés… On ne dévoilera pas toutes les mauvaises idées avancées par le film pour garder un effet de surprise.

Devant un déluge de crade, le spectateur est plus inconfortable qu’hilare. C’est la réussite et la limite de ce film qui se voit comme une expérience plus que comme un divertissement. Tenir la corde du sérieux aboslu dans le traitement tout en racontant n’importe quoi. C’est la mission que s’est attribué le génial Quentin Dupieux notamment dans Rubber avec son histoire de pneu tueur. Farrelly lorgne vers ce type d’objet expérimental tout en restant dans le graveleux. On se demande alors ce qu’on fait là mais on reste happé par le spectacle, notamment de stars à l’image froide ou classe comme Kate Winslet qui ont accepté le projet. Leur présence donne tout son intérêt à un film déconcertant, assez irregardable mais qui aura peut être sa place dans quelques années sur les étagères des nanars cultes incompris avec Sa Majesté Minor, Sleeping Dogs Lie et autres Protéger et Servir.

Gilles Hérail

My movie project, un film à sketch initié par les frères Farrelly avec Emma Stone, Kate Winslet… Durée 1h30. Sortie dvd le 23/10/2013
Marseille-Provence 2013: La ville rend hommage à Le Corbusier
Les éclats de rire seront nombreux du 4 au 10 décembre pour le Montreux Comedy Festival
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *