DVDs

Adieu Camarades, la série évènement d’arte sur la fin de l’Union Soviétique à l’écran et en dvd

Adieu Camarades, la série évènement d’arte sur la fin de l’Union Soviétique à l’écran et en dvd

16 janvier 2012 | PAR Yaël Hirsch

Vingt ans après la fin de l’URSS, la série en 6 épisodes de 52 minutes « Adieu Camarades » revient sur la fin d’une époque. Réalisé et mis en scène par Andrei Nektrassov, ce documentaire passionnant tourné dans 12 pays passera sur arte les mardis 24 et 27 janvier et le mardi 07 février. Fidèle à sa stratégie cross-medias (qu’elle avait déjà mis en place en octobre dernier pour son grand documentaire sur les résistances européennes au nazisme), la chaine décline également « Adieu Camarades » en livre, webdoc interactif en 5 langues  sur son site et propose de l’acquérir en dvd.

Ordonné chronologiquement de 1975 à 1991 en 6 épisodes « Adieu Camarades » est mis en scène dans un dialogue entre un père qui croyait dans l’utopie communiste avant ses 35 ans en 1991 et sa fille d’une vingtaine d’années aujourd’hui, Gagarina, historienne, qui se montre très critique vis-à-vis de la période qui a précédé sa naissance. Émaillé d’images d’archives et d’interviews d’ouvriers, historiens, artistes (le témoignage de Marina Vlady sur le chansonnier Vladimir Vissotsky est précieux) et hommes politiques de l’administration soviétique ou du solidarnosc, ce documentaire-évènement est à la fois didactique et prenant.

Tourné dans 12 pays, il parle aussi bien de la vie quotidienne en URSS, qu’en Pologne, en République Tchèque ou en Roumanie sur la période 1975-19991. Alors que la question de la liberté est au cœur du sujet, les deux rôles répartis du père et de la fille interpellent : lui étant une voix de narration extrêmement nostalgique de l’idéal communiste, prend parfois le pas sur la jeune historienne,  finalement assez ignorante et très cassante sans beaucoup d’explications sur le passé de son pays. Heureusement, les explications historiques viennent rétablir l’équilibre face à cette nostalgie un peu dérangeante.

« Adieu Camarades ! » de Andrei Nekrassov, auteurs : Jean-François Colisimo et Gyorgy Dalos, Coproduction Arte/ZDF, 2011, 6×52 minutes, Dvd arte video, env. 30 euros.

Diffusion les mardis  24 et 27 janvier et le mardi 07 février à 22h20 (2 épisodes à chaque fois)

Webdocumentaire, ici.

Épisodes :
1 . Apogée (1975-1979) : En 1975, à bord du vol spatial Soyouz- Apollo, le cosmonaute Alexey Leonov contemple la Terre à l’heure où le communisme a atteint son expansion maximale.
2. Menaces (1980-1984) : L’intervention soviétique en Afghanistan en décembre 1979, la montée de la contestation en Pologne avec le mouvement Solidarnosc réprimée par la loi martiale.
3. Espoir (1985-1987) : Avec l’introduction de la Glasnost et de la Perestroika et les premiers contacts avec les dissidents, Gorbatchev déclenche une période de dégel.
4. Réveil (1988) : Les effets de la Glasnost et de la Perestoika commencent à se faire sentir.
5. Rébellion (1989) : L’année des grands changements.
6. Effondrement (1989-1991): L’empire soviétique ne veut pas céder ses colonies mais le mouvement de contestation ne s’arrête pas à ses frontières.

Infos pratiques

Le festival Sons d’hiver revient pour sa 21e édition
Anaïs, nouvel album et une date le 9 mai au Trianon
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *