Cinema

Dvd : Prime Cut de Michael Ritchie, bon poids, bonne mesure pour un polar saignant

Dvd : Prime Cut de Michael Ritchie, bon poids, bonne mesure pour un polar saignant

16 août 2011 | PAR Yaël Hirsch

Dans « Prime Cut »,  Michael Richie met en scène Lee Marvin aux prise avec la mafia de la bidoche. Kitsch sympathique et affûté pour ce polar dans les abattoirs du Kansas. Sortie le 7 septembre chez Carlotta.

Branle bas de combat dans les milieux mafieux de Chicago. L’affreux gangster Mary-Ann (Gene Hackman, irrésistible avec une moustache et la peau rouge bœuf) a déménagé dans des abattoirs du Texas où il refuse de payer ses dettes aux anciens collègues. Il renvoie d’ailleurs systématiquement par la poste les tripes des émissaires venus réclamer le dû. Seul l’élégant vieux loup Nick Devlin (Lee Marvin) peut rappeler les règles du savoir vivre à Mary-Ann. On le dépêche donc, accompagné de trois porte-flingues et de son fidèle chauffeur. Bien que rôdé par une vie de hors-la-loi, Nick accuse quand même le coup quand il voit l’empire que Mary Ann a bâti. Considérant les terres agricoles américaines comme le seul No man’s land restant, il mêle bidoche, chair fraiche de jeunes orphelines et drogue. Lors de sa première descente dans la ferme du gangster Nick sort une des jeunes orphelines droguées, Poppy (Sissy Spacek) de son enclot; il l’enlève, l’habille et la traite comme une princesse. Il tombe même un peu amoureux… Mary Ann refusant de rembourser sa dette, une lutte à mort commence…

Servi par des acteurs géniaux dans leurs rôles caricaturaux, riche en paysages mythiques d’Amérique profonde, « Prime Cut » frise les limites du gore sans jamais les passer. le suspense est plutôt limité mais certaines très belles scènes de poursuite à la moissonneuse batteuse ou de champs de tirs au milieu des tournesols valent complétement le détour. Et par delà le kitsch et le divertissement, on peut même percevoir dans « Prime Cut » une réflexion  sur une new frontier méconnue.

Prime Cut de Michael Ritchie, avec Lee Marvin, Gene Hackman, Sissy Spacek, USA, 1972, 83 min, Dvd Carlotta, VOST, VF, sortie le 7 septembre 2011, 19.99 euros.
Bonus « A la croisée des chemins » dialogue de Jean-Pierre Dionnet et Frédéric Schoedoerffer sur « Prime Cut » + Bande-annonce.pri

Rencontre avec l’écrivain israélien David Grossman le 6 septembre au MAHJ
La vente aux enchères pas chère de Blend Culture a lieu au Comptoir Général le 3 septembre
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *