Cinema

Documentaire : Colette saisie chez elle par Yannick Bellon

03 février 2013 | PAR Yaël Hirsch

Doriane film réédite en dvd un petit bijou datant de 1951, restauré par le CNC. « Colette » réunit une trentaine de minutes d’interview et de film des maisons de Colette sur un texte écrit par l’auteure elle-même. Agrémenté d’une interview de la talentueuse et modeste réalisatrice, ce film est aussi émouvant que littéraire.

Tout commence dans les Jardins du Palais Royal, dans la salle à manger de la dernière demeure de l’auteure des « Claudine », du « Blé en herbe » et de « Chéri ». A près de 70 ans, maquillée et apprêtée, l’ancienne danseuse de pantomime reste maline et gaïe comme un pinson aux côté de son jeune mari (près de 20 ans son cadet), Maurice Godeket. Elle ouvre son plantureux courrier des lecteurs, qu’elle commente avec joie dans son accent bourguignon inimitable. L’idée principale de ce court film dont Colette a écrit le texte et qu’elle fit en voix off, c’est qu’elle n’a jamais su être fidèle à une maison. La caméra de Yannick Bellon part donc avec poésie et sensualité à la découverte des bâtisses qui ont abrité la créativité et la curiosité de Colette. Après un tour topographique complet, qui donne évidemment un aperçu de la biographie de l’habitante, on revient vers les jardins du Palais Royal, encore un havre de campagne à Paris au début des années 1950 pour deux scènes à faire fondre même ceux et celles qui ont souffert de lire les descriptions de Colette au collège. L’on voit la fidèle bonne, Pauline, apporter le marché à l’auteure qui goûte un peu à tout, mord dans un oignon, commente et se garde une fraise de côté. ET surtout, à la fin, le documentaire met en scène un tête à tête entre Jean Cocteau et Colette, qui malgré son caractère un peu « répété », donne bien la mesure de la tendresse qui existait entre les deux écrivains.

En bonus de ces trente minutes de pur bonheur, ne manquez pas les propos de l’élégante Yannick Bellon, magnifique présence dans les jardins du Palais Royal dans les années 2000 où la cinéaste, un peu plus âgée que Colette qu’elle a filmée, revient sur les conditions de ce tournage.

COLETTE, de Yannick Bellon, avec Colette, Jean Cocteau, Georges Wague, Maurice Goudeket et Pauline, 29 min, n&b, 1951, Film restauré par les Archives françaises du film – CNC, Doriane Films, sortie le 31 janvier 2013, 18 euros.
Bonus : YANNICK BELLON, SOUVENIRS D’UN TOURNAGE, 15 min, coul, 2012.

Historias de Julia Murat remporte la 18è édition du festival : Regards sur le cinéma du monde
Miller’s Crossing : le 3ème film des frères Coen à nouveau sur les écrans
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *