Cinema

Dix hivers à Venise, un très joli film sur le couple en devenir

Dix hivers à Venise, un très joli film sur le couple en devenir

13 janvier 2012 | PAR Yaël Hirsch

Premier long-métrage récompensé entre autres par le Prix du Meilleur Réalisateur Émergent aux David Di Donatello (César italiens), Dix hivers à Venise (Dieci Inverni) est un film poétique et touchant sur deux vénitiens qu s’aiment au premier regard, vivent ensemble pratiquement la moitié de leur vie d’adultes, mais mettent dix ans à fonder un couple. Sortie le 15 février 2012.

Hiver 1999, dans un Venise toujours beaucoup plus froid qu’on peut l’imaginer, deux jeunes gens se rencontrent : elle s’appelle Camilla, est une brune à la fois piquante et candide (bouillonnante Isabella Ragonese). Lui s’appelle Silvestro (Michele Riondino) est timide, enfantin et un peu rêveur. Les circonstances les poussent à passer une nuit ensemble et à se confier, mais ils ils ne s’avouent leur coup de foudre qu’à demi-mot… Les saisons passent à Venise, ce sont pour les deux héros de la comédie les années études : Silvestro devient psychiatre spécialiste des enfants et Camilla poursuit une thèse de littérature russe. Ils emménagent ensemble dans une jolie et petite maison perdue sur une lagune, afin d’économiser un peu d’argent. Ils n’avouent toujours pas leurs sentiments et Camilla part vivre à Moscou et tombe amoureuse d’un vieux professeur de littérature russe… Les saisons s’écoulent, les deux amoureux sont toujours au bord de se dire ce qui compte mais ils se ratent pour se croiser régulièrement dans un Venise toujours frigorifié. L’amour est une lente maturation et 10 hivers plus tard, l’éducation sentimentale a peut-être fini son évolution…

Filmée avec magnétisme principalement dans un Venise transfiguré par mille tonalités de gris, « Dieci Inverni » ballade également le spectateur un peu à Moscou. Tous les clichés sont délicieusement pris à conter-pied par Valerio Mieli, qui parvient à livre une comédie romantique complétement et parfaitement original. Aidé pour cela par deux comédiens absolument bouleversants de vie et d’expressivité, il dresse un portrait à la fois dur, nostalgique et infiniment poétique du long processus qui mène à la maturation amoureuse… et donc à l’amour vécu. Un premier film qui laisse transparaitre l’œil original de son réalisateur et une perle à découvrir dès sa sortie.

Dix hivers à Venise de Valerio Mieli, avec Isabella Ragonese, Michele Riondino, Italie, 2010, 99 minutes, sortie le 15 février 2012.

Photos : Alberta Pollesa.

Infos pratiques

Mina Tindle : Critique de l’EP en attendant le premier album
Exposition Cheese : quand le vieillot côtoie le contemporain
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

2 thoughts on “Dix hivers à Venise, un très joli film sur le couple en devenir”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *