Cinema
Des saumons dans le désert: Mc Gregor, Emily Blunt et Scott Thomas dans une comédie romantique abracadabrante

Des saumons dans le désert: Mc Gregor, Emily Blunt et Scott Thomas dans une comédie romantique abracadabrante

08 juin 2012 | PAR Gilles Herail

Critique. Il est de ces films dont le titre laisse songeur. Après “L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, voilà donc Salmon Fishing in the Yemen qui comme son nom l’indique parle donc bien de pêche au Saumon au Yémen. Un peu moins original que son argument de départ saugrenu, le film de Lasse Hallstrom se laisse cependant regarder avec un certain plaisir. Dépaysant.

Après Indian Palace qui vient de sortir sur les écrans français, le cinéma d’outre Manche nous offre un nouvel exemplaire de comédie romantique à l’anglaise teintée d’exotisme. Loin des romances chorales à la Love Actually, Des saumons dans le désert tente de réunir des ingrédients très différents, sans toutefois convaincre pleinement. On retrouve dans l’adaptation de ce roman contemporain la folie “visionnaire” des Chèvres du Pentagone, une vision démodée et orientaliste du prince arabe à la Or Noir d’Annaud mais aussi le développement classique d’un trio amoureux.

Car il est en effet question d’amour et de romance, entre un scientifique un peu geek, incarné par Ewan Mc Gregor et une pimpante consultante, Emily Bunt, qui vont se retrouver et se rencontrer autour d’un projet fou. Celui d’un cheikh richissime passionné par l’Angleterre et ses valeurs de stoïcisme, d’humilité et de patience, trouvant leur expression parfaite dans la pêche au Saumon. Tout le film est porté par cette idée absurde mais passionnante, qui permet de décliner une morale sur le “quand on veut on peut” et “laissons nous porter par nos rêves”. Cela pourrait sembler gnangnan mais l’écriture et la mise en scène sont bien plus inspirées que dans l’insupportable “Nous avons acheté un zoo avec Matt Damon qui voulait transmettre le même message.

Pêche au Saumont au Yémen (on ne se remet toujours pas du titre) développe une vraie proposition de cinéma. En soignant ses dialogues, glissant quelques touches d’humour absurde, oscillant entre le sérieux pour rendre crédible la réalisation du projet et le quasi burlesque, notamment avec le personnage de Kristin Scott Thomas. Communicante politique sans foi ni loi, elle met tout son cœur pour paraitre le plus insupportable possible, avec cynisme et jubilation (les scènes de “chat” avec le premier ministre sont hilarantes). Ne sachant trop choisir entre premier degré moralisateur (le personnage du cheikh, beaucoup trop schématique), l’aventure romantique et l’humour acidulé, Salmon Fishing se perd un peu, notamment dans une dernière partie souvent ratée. On apprécie malgré tout la prise de risque de ce machin pas banal. Des saumons dans le désert… Il fallait oser!

Gilles Hérail

Soleil, plage et electro : Calvi On The Rocks 2012
Le Fond de l’ère effraie de Bruno Coppens
Gilles Herail

One thought on “Des saumons dans le désert: Mc Gregor, Emily Blunt et Scott Thomas dans une comédie romantique abracadabrante”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *