Cinema
D’enfant à super-héros, portrait de Ryan Reynolds

D’enfant à super-héros, portrait de Ryan Reynolds

10 juillet 2015 | PAR Elodie Schwartz

A l’occasion de la sortie du film La femme au tableau réalisé par Simon Curtis, la rédaction de Toute La Culture vous propose un étonnant portrait de Ryan Reynolds, acteur et producteur canadien qui a su conquérir Hollywood…

Ryan Rodney Reynolds est né à Vancouvers (Canada) en 1976 : il est le dernier d’une famille de quatre enfants. Très jeune, à l’âge de 14 ans, ce fils d’un père grossiste dans l’alimentaire et d’une mère vendeuse au détail dans un magasin se passionne pour le cinéma et la télévision. Malgré son diplôme de polytechnicien qu’il obtient en 1994, ses parents, Tammy et Jim Reynolds, le poussent à réaliser son rêve. Il débute alors sa carrière en jouant dans la série télévisée pour adolescents Fifteen. Repéré grâce à son talent certain, Ryan Reynolds enchaîne les rôles : il est la vedette du drame Ordinary Magic et en 1997 étend son champ d’action à Hollywood avec la comédie Life During Wartime. Après être apparu dans la comédie Dick, les coulisses de la présidence en 1999, ce jeune canadien obtient en 2002 son premier grand rôle dans American Party – Van Wilder relations publiques, où il incarne un organisateur de soirées très décontracté.

Ce succès grandissant ouvre des portes à Ryan Reynolds qui se voit par exemple jouer aux côtés de Michael Douglas dans Espion mais pas trop ! sorti en 2003 ou Wesley Snipes dans Blade Trinity. En 2005, il obtient même la vedette d’Amityville, célèbre film d’horreur réalisé par Andrew Douglas. En 2009, Ryan Reynolds change complètement d’univers et se lance dans celui des super-héros en rejoignant Marvel et son équipe pour X-Men Origins : Wolverine. Deux ans plus tard, il passe à la concurrence en interprétant Hal Jordan, alias le super-héros Green Lantern, un personnage de l’éditeur DC Comics. De comédie américaine (La Proposition (2009), Echange standard (2011)…) à super-héros, c’est toutefois dans un registre dramatique que Ryan Reynolds fait ses preuves et propose l’un de ses plus beaux rôles avec Buried (2010), où il reste enterré six pieds sous terre en Irak, pris en otage et enfermé dans un cercueil.

Début 2012, Ryan Reynolds devient le héros involontaire de Sécurité rapprochée. En 2013, il côtoie Jeff Bridges dans le très mal reçu R.I.P.D Brigade Fantôme. La même année, l’acteur est là où on ne l’attend pas : il prête sa voix aux personnages de deux dessins animés : Turbo et Guy dans Les Croods. Resté discret durant un an et demi, il est ensuite à l’affiche de Captives, thriller dans lequel il incarne Matthew Lane, père d’une jeune fille enlevée. Tel un caméléon, Ryan Reynolds, qui se marie en 2012 à l’actrice Blake Lively, s’adapte à tout scénario et toute situation. Très prochainement on le retrouvera aux côtés d’Helen Mirren et Katie Holmes dans La femme au tableau de Simon Curtis. Une histoire vraie et incroyable qui malgré quelques lourdeurs réussit à émouvoir, grâce à ses qui acteurs. (lire notre critique).

Visuels : © Wikipédia

Le Solidays, côté militant
Le CDC appelle à un rassemblement vendredi 10 juillet à Avignon
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *