Cinema
Décès de Valérie Benguigui, véritable nature comique révélée au grand public dans Le Prénom

Décès de Valérie Benguigui, véritable nature comique révélée au grand public dans Le Prénom

03 septembre 2013 | PAR Gilles Herail

afficheValérie Benguigui est décédée lundi soir dès suites d’un cancer. Retour sur la carrière d’une comédienne charismatique qui venait de recevoir le césar du second rôle pour sa partition dans le Prénom, gros succès populaire de l’année passée.

Valérie Benguigui, c’est d’abord une touche et un bagout pied-noir qui ont fait mouche dans La Vérité si je mens et Comme t’y es belle, deux succès populaires qui ont donné de la visibilité à une actrice restée discrète. Multipliant les seconds rôles dans des comédies, Je préfère qu’on reste amis, Deux vies plus une, Baby Blues… Valérie Benguigui commençait à se voir offrir des opportunités plus intéressantes et à tenir le haut de l’affiche dans SafariL’Italien, La Famille Wolberg et donc le fameux Prénom, où sa fibre comique avait éclipsé les prestations de ses collègues.

photo

C’est peut être pourtant dans un autre rôle que l’on retiendra Valérie Benguigui. Un second rôle essentiel dans l’excellent Les invités de mon père d’Anne le Ny. Benguigui y est la femme de Luchini, issue d’une famille immigrée et populaire, les pieds bien ancrés dans le sol et qui ne comprend pas toujours cette famille de bourgeois de gauche aux grands discours humanistes. L’unique personnage qui n’a pas honte de parler d’argent car elle n’en avait pas auparavant, l’unique qui se méfie aussi de cette sans-papier moldave qui va commencer à manipuler le vieux patriarche incarné par Michel Aumont. Dans ce rôle d’apparence mineur, Benguigui avait su insuffler un sentiment de vérité sans lequel Les Invités de mon père aurait pu sombrer dans un Luchini show de plus.

>

Valérie Benguigui était une vraie nature, au sens noble du terme. Un débit de parole rapide, un plaisir dans la confrontation et l’engueulade, un côté terrien qui attirait une sympathie immédiate à ses personnages. On aura l’occasion de redécouvrir l’actrice une dernière fois l’année prochaine dans une nouvelle comédie aux côtés de Frank Dubosc et Kev Adams.

Gilles Hérail

Gagnez 1 cd de L’Etoile Mystérieuse et 1 cd de June & Jim, sélection d’artistes Balades Sonores
Le nouveau site Pouet-Pouet.com détecte pour vous les food trucks
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture