Cinema
Confessions d’un enfant du siècle : Pete Doherty en dvd

Confessions d’un enfant du siècle : Pete Doherty en dvd

27 décembre 2012 | PAR Yaël Hirsch

Lynchée par la critique à Cannes et à sa sortie en salles, le 29 août dernier, l’adaptation du roman de Musser par Sylvie Verheyde avec Pete Doherty dans le rôle d’Octave-Musset sort le 9 janvier en dvd. L’occasion de voir un plutôt joli film injustement malmené où Charlotte Gainsbourg et l’ex leader des libertines exhalent bel et bien le mal du siècle.

Paris, 1830. Menant une vie de débauche aussi mélancolique  qu’épuisante, le tout jeune Octave (Pete Doherty) s’éparpille en accès de bile noire. Jusqu’au jour où il rencontre une veuve, encore jeune et fascinante, Brigitte (Charlotte Gainsbourg). Les affres de la passion remplacent alors le spleen.

Excellemment bien filmé et joliment rythmé, contrairement à ce qu’on a pu lire le film est une fidèle transposition du roman de Musset. Bien que les deux héros parlent anglais, il n’y a  rien de Sofia Coppola dans la construction de la fine réalisatrice de  « Stella » (2008), même pas la pop de Doherty qui attend la fin du film pour s’épancher. Le mélange des styles entre baroque, dandy et plus contemporain reflète bien la phase de transition et de mal-être que le film est supposé transmettre. Les yeux cernés de Doherty, au visage couvert de cicatrices qu’on pourrait encore prendre pour de l’acné toute juvénile, ainsi que son teint de cire, reflètent bien  le mal du siècle mis en exergue par le roman de Musset, et le chanteur s’en sort plutôt bien. Oscillant entre la gaité forcée et le drame autour d’un pot de chambre, Charlotte Gainsbourg est une bien tiède George Sand, mais la Brigitte du roman est-elle si étincelante ? Il semble injuste de reprocher à ces « Confessions d’un enfant du siècle » de rester tout à fait et dans l’esprit et dans la lettre du romantisme d’époque et de ne pas convier  tambours, trompettes et fleuves d’actions et d’émotion. A voir, envers et contre tout préjugé, ne serait-ce que pour ses formidables images en dégradés de gris et bruns.

« Confessions d’un enfant du siècle », de Sylvie Verheyde avec Pete Doherty, Charlotte Gainsbourg, Agust Diehl, Lily Cole, Volker Bruch, France, Angleterre, Allemagne, 2011, 2h, Ad vitam. Sortie dvd le 9 janvier 2013.

Bonus: Entretien avec Peter Doherty et Sylvie Verheyde + Bande annonce

Abel Ferrara invité d’honneur des 13èmes journées cinématographiques dionysiennes
La Rentrée littéraire de 2013
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

2 thoughts on “Confessions d’un enfant du siècle : Pete Doherty en dvd”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *