Cinema

Chico et Rita, hommage sensuel au Jazz

17 juin 2011 | PAR Coline Crance

Chico et Rita est un film d’animation de Javier Mariscal et Fernando Trueba. Hommage au Jazz et au compositeur Bebo Valdès, il narre une folle histoire d’amour des bordels de la Havane en passant par New York, Paris ou encore Las Vegas. Un dessin sensuel et emporté par une magnifique BO à découvrir.

Cuba, 1948. Chico, jeune pianiste talentueux, écoute les derniers airs de jazz venus d’Amérique, en rêvant de s’y faire un nom. De son côté, la belle et sauvage Rita essaie de gagner sa vie en chantant dans les clubs et les bals populaires, où sa voix captive toute l’assistance. La musique et ses rythmes latinos vont les entraîner dans une histoire d’amour passionnée, à la poursuite de leurs rêves et de leur destinée.

A travers cette folle histoire d’amour qui déchire deux être sensuels perdus dans le grand bain du Jazz des années 40-50, se croisent des stars , Chano Pozzo, Dizzy Gillepsie, les riches mécènes, la révolution rampante, les violences urbaines qui ajoutent un peu de poudre et de sueur à cet hymne à la chair et à la sensualité.  Cosmopolitique au possible, cet amour entre la Havane et New-York est accompagné d’une excellente bande-son. La sensualité du trait fait ressortir ce bouillonnement musical et culturel. Sur plusieurs décennies, nos personnages dansent, se déchirent et se brouillent pour livrer une jolie fresque historique, écueil peut-être de ce film. Le spectateur aurait aimé que les cinéastes s’attardent plus  sur cet intriguant et puissant carrefour social et culturel que représente le parcours de nos deux héros. Les interdits du régime de Castro sont à peine évoqués.

Mais le dessin évasif et rectiligne emporte dans l’univers des effluves charmeuses et des virevoltances fugaces de leurs danses et de leurs ébats. Les courbes sculpturales de la belle Rita, l’agilité de pianiste de Chico traversent toutes les décennies et à défaut de pouvoir s’aimer, épousent avec grâce et fluidité  toutes les  nuances d’une musique où il n’y a aucune rigidité. Un joli film, à voir.

Et pour découvrir ce merveilleux film, vous pouvez participer à notre jeu concours!

Chico et Rita, film d’animation de Javier Mariscal et Fernando Trueba, sortie en salles le 6 juillet , durée : 2h

 

Infos pratiques

Bon Iver, une ascension au paradis
De beaux lendemains, les existences brisées de Russell Banks portées au théâtre
Coline Crance

One thought on “Chico et Rita, hommage sensuel au Jazz”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *