Cinema

Cette année, les prix Lumières célèbrent l’Amour

Cette année, les prix Lumières célèbrent l’Amour

24 janvier 2013 | PAR Juliette Hebbinckuys

Les prix Lumières de la presse étrangère, qui récompensent tous les ans les meilleurs films français ou francophones de l’année écoulée, ont été décernés la semaine dernière. « Amour », de Michael Haneke, est à nouveau le grand gagnant de ce palmarès. Après la Palme d’Or au dernier festival de Cannes, le Golden Globes du meilleur film étranger et 5 nominations aux oscars, l’académie des Lumières a elle aussi jeté son dévolu sur le duo Trintignant/Riva…

2012 aura donc été l’année du réalisateur Michael Haneke, qui signe avec « Amour » un long métrage poignant et bouleversant. Impossible alors pour les journalistes de la presse étrangère de passer à coté de ce chef d’oeuvre, auquel ils ont décidé de décerner le prix du meilleur film. Les comédiens Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva repartent respectivement avec la distinction de meilleur acteur et de meilleure actrice, malgré la concurrence directe de Guillaume Canet, Mathias Schoenaerts ou Marion Cotillard pour ne citer qu’eux. Ces deux derniers passent à coté du précieux sésame mais permettent à Jacques Audiard de remporter le prix du meilleur réalisateur, mais aussi celui du meilleur scénario en collaboration avec Thomas Bidegain. « Camille redouble » de Noémie Lvovsky, qui était un des films favoris avec cinq nominations, gagne quant à lui le Prix spécial des lumières. Il permet également à ses jeunes comédiennes Judith Chemla, Julia Faure et India Hair de remporter le prix du meilleur espoir féminin. Le meilleur espoir masculin est attribué à Ernst Umhauer pour sa superbe prestation dans le dernier François Ozon, « Dans la maison ». Le prix spécial de la commission supérieure technique de l’image et du son, qui récompense le meilleur directeur photo, est quant à lui décerné à Antoine Héberlé pour les films « Héritage » et « Quelques heures de printemps ». Enfin, le prix du meilleur film francophone (hors de France) revient à « La pirogue », de Moussa Toure. Parmi les nominés qui repartent bredouilles, on retrouve entre autres « Holy motors » de Leos Carax (4 nominations) et « Les adieux à la reine » de Benoît Jacquot (2 nominations). Mais avec le grand cru de cette année, la concurrence était forcément rude… En attendant les nominations des Césars 2013, on peut d’ores et déjà souhaiter tout le meilleur à Michael Haneke et ses deux formidables acteurs pour la cérémonie des Oscars, qui se déroulera le 24 février.

 

Pour voir la critique d’Amour (qui avait légèrement divisé la rédaction)c’est ici

 

Anticorps : Antoine d’Agata investit le BAL
Oscar Wilde…Le plus politique des esthètes
Juliette Hebbinckuys

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *