Cinema
Cars 2 : Pixar déçoit dans une comédie d’espionnage insipide

Cars 2 : Pixar déçoit dans une comédie d’espionnage insipide

30 juillet 2011 | PAR Gilles Herail

Dynamique et techniquement irréprochable, la suite de Cars aurait pu faire un divertissement honorable de direct to video. Ce nouveau joujou efficace mais souvent bébête ne méritait cependant surement pas une sortie en salles. Pixar aurait du s’en tenir à son éthique que l’on pensait inaliénable: promouvoir les histoires originales et ne jamais céder à la logique des suites à répétitions.

La firme à la lampe a tenté de justifier artistiquement un nouveau volet des aventures de Flash Mac Queen en chamboulant les règles du premier film. Loin de l’ode à l’Amérique rurale et au rythme lent des petites villes oubliées, Cars 2 s’essaie à l’aventure globe trotter aux quatre coins du monde, dans une comédie d’action où Mater a pris le premier rôle. Cars 2 est une réussite quasi-totale quand son film d’espionnage animé rend hommage aux James Bond à l’ancienne. La scène d’ouverture, magistrale, annonce la couleur. Tous les ingrédients sont présents, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Des gadjets, un Mac Missile digne héritier de Sean Connery et une intrigue complotiste sur fond de firmes pétrolières machiavéliques qui en font un film d’espionnage rythmé et très divertissant.

John Lasseter a malheureusement tourné le dos à la marque de fabrique d’une société qu’il a pourtant lui-même créée : le premier degré et l’émotion. Quand Pixar se la joue Dreamworks, on retrouve un scénario parasité par une sous intrigue sans intérêt et un personnage très mal dessiné promu en tête d’affiche. La dépanneuse texane est en effet réduite à des gags basiques dans une opposition bouseux américain / élégance britannique qui ne fonctionne jamais. La morale mielleuse sur l’amitié et le message « engagé » sur l’écologie sont amenés d’une manière étonnement maladroite, désarmant en plus la dramaturgie naissante du thriller. Après la désillusion du dernier né des studios Ghibli, Arrietty, Pixar a failli pour la première fois à son tour, après quelques signes avant coureurs. Cars 2 aurait pu être un digne héritier de James Bond mais n’est qu’une comédie d’action pour tous petits, franchement insipide. Semblant ne jamais y croire, John Lasseter a privilégié la facilité, le second degré enfantin, en sous exploitant ses meilleures idées et des personnages qui auraient pu relever le niveau (le parfait Mac Missile).  L’erreur est humaine et gageons que le prochain, Brave, relèvera le niveau!

Pour revivre la magie des plus beaux films animés de Pixar, retrouver ICI notre dossier qui retrace l’histoire du studio à travers ses personnages et ses scènes les plus marquantes.

Gilles Hérail

Bad Teacher: Cameron Diaz dans une comédie pas si méchante…
Les amants de Francfort : thriller amoureux en Allemagne, par Michel Quint
Gilles Herail

5 thoughts on “Cars 2 : Pixar déçoit dans une comédie d’espionnage insipide”

Commentaire(s)

  • jok

    Je pense que patrice à raison après tout c un film pour enfants et non in film d’auteur. Nous adultes devons donc le regarder avec des yeux d’enfants.

    juillet 31, 2011 at 14 h 11 min
  • darth

    un film pour enfants de quel age ??? j’ai pas compté le nombre de tirs à la mitrailleuse, d’explosions et de voitures pulvérisées…

    non, c’est pour ado, mais le scénario creux est du niveau bébé…

    donc cible ratée.

    juillet 31, 2011 at 14 h 45 min
  • Emmadu34

    Effectivement dans ce 2eme volet, les enfants s’y perdent un peu (trop de choses à comprendre d’un coup), ils retiennent de l’action de l’espionnage, et la mise en avant du personnage favori pour ses moments cocaces : Martin!! Donc il faut garder en tête que ce film est surtout destiné à nos chers têtes blondes..Je reproche tout de même la profusion d’action qui ne leur laisse pas le temps de comprendre tout ce qu’il se passe et du coup demande beaucoup d’explications en cours et après le film. Il a été vu par ma fatrie de 3, 7 10 ans donc j’ai pu comparer leurs opinions et ils adorent quand meme celui ci et le 1er…

    juillet 31, 2011 at 15 h 42 min
  • Mathieu

    Je penche aussi pour un certain ratage de la part de Pixar.. Désolé de vous contredire Mr Volay, mais ici Mr Gilles nous livre une assez bonne analyse.. sur un mauvais film.
    J’aime pourtant énormement Pixar, c’est mon studio americain favoris, ex aequo avec les Japonnais du Studio Ghimli dans mon coeur. (et je suis illustrateur et infographiste 3D donc a priori je connais leur boulot aussi).
    Mais la, pour Cars2, j’ai completement décroché pendant le film, scenario trop mal embouché, trop d’incoherence et surtout, je pense que vous avez mis le doigt dessus, entre ados et enfants, pixar a ici raté sa cible, une fois n’est pas coutume (car oui c franchement rare un mauvais Pixar)..

    Tres dommage, et j’attends avec impatience leur prochain film ou j’espere, ils nous feront à nouveau rever, comme ce fut le cas avec leurs précédents films.

    juillet 31, 2011 at 16 h 44 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *