Cinema

Cannes 2018 : Qui aura la Palme ? Pronostics

Cannes 2018 : Qui aura la Palme ? Pronostics

18 mai 2018 | PAR Yaël Hirsch

A la veille du dernier jour de cette 71ème édition du Festival de Cannes, une fois nos grandes déceptions écartées, voici nos pronostics parmi les révélations de cette compétition officielle 2018.

Pour la Palme, l’Europe de l’Est et le noir et blanc sont bien placés avec le très beau Guerre Froidede Pavel Pawlikowski. Seul hic ? Les fans de Ida diront qu’il a fait « la même chose en plus lent ». Alors qu’il est assigné à résidence en Russie, Kirill Serebrennikova séduit un certain public avec son nostalgique Leto. A moins qu’une femme qui ose un mélodrame sur la misère des enfants dans son pays l’emporte auquel cas, le Capharnaüm de Nadine Labaki est tout choisi.

Côté Prix de la Mise en scène, Matteo Garrone est toujours parfait avec Dogman. Jafar Panahi peut prétendre à ce prix-là aussi, avec son film né de contraintes Trois visages. Mais Jia Zhang-Ke n’a pas démérité non plus. Et d’aucuns ont adoré les fioritures pop de Under the Silver Lake.

Pour le prix du jury, côté presse, le film politique et sur le collectif de Stéphane Brizé, En guerre, a aussi beaucoup plu. Mais le solaire Yomeddine d’Abu Bakr Shawky pourrait également s’illustrer dans cette catégorie, de par sa justesse et son intelligence.

Côté acteur, on parie sur le coréen Yo Ah-In, qui est moins connu que son comparse flamboyant dans le film mais tient le rôle principal du créateur rêveur avec brio. Ou alors, encore plus probable est la palme pour le jeune Zain Al Rafeea(13 ans), d’origine syrienne et qui a ému la croisette dans le film Capharnaüm de Nadine Labaki et qui a lui-même été privé d’éducation et a dû travailler.

Côté féminin, on aime l’égérie Vanessa Paradis en réalisatrice de films pornos gays très amoureuse et alcoolique dans Un Couteau dans le coeur de Yann Gonzalez, Zhao Taol’égérie des Eternels de Jia Zhang-Ke a aussi beaucoup plu. A moins que l’héroïne yézédie incarnée par Golshifteh Farahani dans Les Filles du Soleil, de Eva Husson, l’emporte.

Une palme à suivre alors que deux films restent encore à découvrir.

Visuel : photo officielle de Guerre froide

Gagnez 5×2 places pour la Soirée 16 mm : La boxe au cinéma (27/05/2018)
Le jazz so chic de St Germain au Grand Rex
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *