Cinema

Cameron Douglas derrière les barreaux : coup dur pour son père Michael

21 avril 2010 | PAR Cecile David

Mardi 20 avril, un tribunal fédéral de Manhattan condamne le fils du célèbre acteur et producteur américain Michael Douglas. 5 ans de prison pour trafic de drogue. Le choc est terrible pour la famille.

Cameron Douglas devait s’y attendre. Loin d’être un enfant sage, le jeune trentenaire côtoie cocaïne et méthamphétamines depuis un moment. Ses premières arrestations pour trafic et détention de stupéfiants datent de 1999 et 2007. Il plaide coupable. Lui même dépendant, il ne retient pourtant pas la leçon. En juillet 2009, il est incarcéré à Manahattan pour les mêmes raisons. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Le fils Douglas a donc été jugé coupable d’avoir joué un « rôle majeur dans un trafic de drogue » par la cour fédérale. Sa peine s’élève à 5 ans de prison ferme, il aurait pu écoper du double. L’enfant terrible devra également réaliser 450 heures de travaux d’intérêt général et s’acquitter d’une amende de 25 000 dollars (environ 18 600 euros). Une fois sa peine purgée, il devra subir les inconvénients de la liberté surveillée pendant 5 ans encore. La sentence est lourde pour ses parents et son grand-père, le nom moins connu Kirk Douglas qui a tenté d’adoucir le châtiment infligé à son petit-fils en écrivant au juge en personne.

Cette malheureuse histoire vient ternir le passage à Cannes de Michael Douglas, tête d’affiche de « Wall Street : L’Argent Ne dort Jamais ».

Les crooners français des années 1970 inspirent la comédie musicale
De Docteur House à la Maison Blanche
Cecile David

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *