Cinema
Blood Ties, de Guillaume Canet, un casting de choc pour un remake raté

Blood Ties, de Guillaume Canet, un casting de choc pour un remake raté

20 mai 2013 | PAR Yaël Hirsch

 

 

Fort du succès de « Ne le dis à personne » en son pays mais aussi aux Etats-Unis où il est devenu prophète, Guillaume Canet a décidé d’adapter outre-Altantique le film de Jacques Maillot, « Les liens du sang ». Une histoire de frères ennemis portée par une photo magnifique et un casting cinq étoiles mais où la vraisemblance semble « lost in translation ». Projeté hors-compétition au 66ème festival de Cannes, le film a déçu.

New-York, milieu des années 1970. Alors que Chris (Clive Owen) sort de 12 ans de prison, il retrouve sa sœur (Lili Taylor), son père (James Caan) et son frère, plus jeune et policier, Frank (Billy Crudup). Il part habiter chez ce dernier qui tente de l’aider à trouver du travail dans un garage et l’emmène voir son ex-femme (Marion Cotillard pas crédible en prostituée italienne) et ses enfants. Une longue rivalité oppose les deux frères, l’un flic, l’autre criminel et d’autant plus tenté de replonger qu’il s’éprend de la jeune et jolie Natalie (Mila Kunis, seule du casing à vraiment sembler croire à ses répliques)…Mais quand Frank veut rompre avec Chris reparti dans l’illégalité, il est trop tard !

Enveloppée par une musique folk bien sentie, tournée dans un new-York de carte postale joliment « grisé » pour faire guerre froide, l’adaptation du film aux USA ne fonctionne pas, majoritairement à cause des dialogues, inaudibles. Le pire étant le monologue du père qui aurait préféré un fils à l’autre, intolérable de carton-pâte sentimental, même dans la bouche de James Caan. Limité à trois expressions (la colère de la brute, l’œil complice de celui qui est revenu de tout, et le froncement de sourcil de courage), Clive Owen en oublie qu’il est acteur. Cotillard achoppe sur son éternel accent chewing-gum en anglais (elle est plus convaincante en italien), en caricature de brute épaisse, Matthias Schoenaerts frime le déprimant et seuls Mila Kunis et Billy Crudup semblent un peu croire à leurs personnages. Un flop, long de 2h40 interminables.

« Blood ties » de Guillaume Canet, avec Clive Owen, Marion Cotillard, Lili Taylor , James Caan, Matthias Schoenaerts , Mila Kunis, Zoe Saldana et Billy Crudup, France/ USA, 2013, mars distribution,1h40. Sortie le 30 octobre 2013.

« Je Pense à Yu » au Théâtre Artistic Athévains
Mes deux papas par Juliete Parachini-Deny & Marjorie Béal
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture