Cinema
Beyrouth Hotel: Charles Berling perdu dans les méandres de la capitale libanaise

Beyrouth Hotel: Charles Berling perdu dans les méandres de la capitale libanaise

11 juin 2012 | PAR Yaël Hirsch

Interdit au Liban (voir notre article) sous pretexte qu’il évoquait (mais vraiment de loin) l’attentat de Raffic Hariri, et diffusé en janvier dernier sur Arte, « Beyrouth Hôtel », de Danielle Arbid sort le 12 juin prochain en dvd aux éditions Pelléas. Un film où la capitale libanaise se transforme en dédale sous les pas d’un Charles Berling et d’une sublime Darine Hamze en pleine passion.

Matthieu (Charles Berling) est un avocat en voyage pour affaires à Beyrouth (et Damas). Séparé de sa femme, père d’un petit garçon de 5 ans, il rencontre dans un bar de la capitale libanaise l’irrésistible Zoha (Darine Hamzé). Elle est également séparée de son mari et reconnue comme chanteuse. Elle exerce dans un hôtel de Beurouth où elle a sa cour. Zoha et Matthieu entament une romance passionnelle et qui devient carrément dangereuse quand Matthieu éveille les soupçons du deuxième bureau par ses relations avec Abbas, un avocat libanais accusé d’être un espion pour Israël…

Malgré quelques clichés, un Charles Berling assez gauche et une intrigue d’espionnage tellement floue qu’elle en devient ténue, Beyrouth Hôtel exerce un charme fort. D’abord à travers la voix irrésistible et la beauté extraordinaire de Darine Hamze, et aussi par l’amour avec lequel Danielle Arbid filme sa ville. Un Beyrouth aussi labyrinthique et imprévisible que les dangers de la vie au Liban. Au-delà de sa vraie/fausse réputation sulfureuse, un film prenant à découvrir en dvd si vous avez raté son passage sur Arte.

« Beyrouth Hôtel » de Aanielle Arbid, avec Charles Berling, Darine Hamzé, fadi Abi Samra, Rodney El Haddad, Liban, 2011, 1h38, dvd éditions Pelléas, 17 euros.

BONUS
-Un entretien radiophonique de 40 minutes enregistré par la RTS lors du dernier festival de Locarno
-Le clip de la chanson SAAT SAAT uniquement réalisé à partir d’images super 8 de Beyrouth filmé par la réalisatrice ( à voir ci-dessous)

© Tony Ellieh et Sarmad Louis

Des « collectors » pour les vingt ans du Seuil Jeunesse
Le cinéma au grand air
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Beyrouth Hotel: Charles Berling perdu dans les méandres de la capitale libanaise”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture