Cinema

[BERLINALE] « Transit », l’amour en fuite sur la canebière

[BERLINALE] « Transit », l’amour en fuite sur la canebière

21 février 2018 | PAR William Meignan

Habitué de la Berlinale et primé d’un « Ours d’argent » en 2014 pour Barbara, Christian Petzold (Phoenix, Yella) est de retour cette année en compétition avec sa dernière réalisation : Transit. En retraçant l’histoire d’un immigré réfugié à Marseille pendant la Seconde Guerre mondiale, le réalisateur allemand nous conte une histoire à la fois universelle et poétique, dont l’étrange ressemblance avec notre époque ne manquera pas de troubler le spectateur.

Alors que les troupes allemandes entrent dans Paris, Georg (Franz Rogowski) se réfugie à Marseille. Il se retrouve par hasard en possession du passeport et du visa d’un écrivain allemand s’étant récemment donné la mort. Marseille est alors une bulle où seul peuvent rester ceux qui peuvent prouver qu’ils vont partir. C’est dans cette situation kafkaïenne, où la fuite et l’attente sont un quotidien, que Georg tâche d’envisager le futur. Entre les ambassades et les cafés sur la canebière, Georg fait alors le rencontre d’une mystérieuse femme, Marie (Paula Beer), qui va le détourner son chemin.

Adaptation du roman éponyme de Anna Segher écrit en 1942 à Marseille, Transit fait un lien subtil et déstabilisant entre passé et présent, en ancrant le récit dans le Marseille d’aujourd’hui. Par ailleurs, en choisissant un mode de narration proche du conte avec une voix-off à la Amélie Poulain, le réalisateur fait vivre au spectateur une expérience d’un réalisme fantomatique. Le mystère de l’intrigue, l’anachronisme de nombreuses situations ainsi que le romanesque des personnages secondaires nous donnent la sensation d’être plongé dans un univers onirique.

Portée par deux acteurs très justes dans leurs rôles respectifs et par une équipe soudée et particulièrement sympathique en conférence de presse, cette histoire d’amour, de fuite et d’attente de Christian Petzold, nous enchante et nous offre une véritable bouffée d’air dans ce festival.

Transit de Chrisitan Petzold avec Franz Rogowski (Georg), Paula Beer (Marie), Godehard Giese (Richard), Lilien Batman (Driss), Maryam Zaree, Barbara Auer, Matthias Brandt, Sebastian HülkEmilie de Preissac, Antoine Oppenheim

© Schramm Film / Marco Krüger

© Schramm Film / Marco Krüger

Agenda cinéma de la semaine du 21 février
L’enchantement des Bouffes du Nord
William Meignan

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *