A l'affiche
Turbo : un escargot pied au plancher déboule au cinéma le 16 octobre

Turbo : un escargot pied au plancher déboule au cinéma le 16 octobre

11 octobre 2013 | PAR Sandra Bernard

 

 

 

Turbo, drôle de nom pour un film sur les escargots non? Ce n’est pas un documentaire mais bel et bien le dernier délire des animateurs du studio Dreamworks où leur nouvel héros Turbo va devoir transcender sa condition de limaçon pour atteindre ses rêves.

Théo est un jeune escargot de jardin passionné de vitesse et aventureux. Cette passion, en totale opposition avec les aspirations de ses congénères qui préfèrent une lente prudence, finit par le desservir et provoquer son renvoi de la  communauté, avec son frère beaucoup plus terre à terre. Un soir de déprime, un étrange accident se produit. Théo s’en voit profondément changé, et il semble bien que sa nouvelle condition pourrait lui permettre de réaliser son rêve. Le destin le conduit vers un passionné de courses d’escargots et ses petits protégés cornus, fondus de courses et de tuning. Débute alors pour la petite équipe un long périple pour se rendre à Indianapolis afin de participer à la mythique course des 500 milles et affronter Guy La Gagne, le champion invaincu des courses automobiles.

 Si les héros sont originaux, le déroulement scénaristique est des plus classiques. Les protagonistes humains, bien que plus présents que dans des productions comme toys stories, sont, à l’exception de Guy La Gagne, d’une pâleur déconcertante. Les gags s’enchainent et font mouche avec quelques petites trouvailles bien senties. La musique, très présente et très groovie, assez proche d’un gansta rap édulcoré, tout comme l’un des (nombreux) clins d’œils à Fast and furious, termine d’installer l’intrigue dans le milieu du tuning et des amateurs de vitesse  et nous gratifie d’un titre entrainant et entêtant this snail is fast, mais pouvait-il en être autrement avec la présence au générique des voix de Snoop Dog . La relation parfois tendue entre les frères escargots, comme miroir de celle des frères tacos, permet de faire ressortir les personnalités des gastéropodes. Les scènes de courses, très vivantes et virevoltantes, sont le véritable moteur de l’intrigue. On notera que l’ensemble ne souffre d’aucune lenteur

Côté animation, c’est tout à fait correct sans être transcendant. La 3D en option permet surtout d’apporter de la profondeur au champ de vue, en particulier dans les scènes de courses, toutes plus acrobatiques les unes que les autres. L’image est colorée et glossy, mais pas girly, avec ses bolides rutilants et ses néons irradiants.

Ce nouveau film, sorti quelques mois après l’excellent les Croods, s’adresse particulièrement aux enfants, en leur rappelant l’importance des rêves et qu’avec la confiance en soi, la persévérance (et un peu de magie) tout devient possible.La formule fonctionne et l’on passe un agréable moment. Il s’agit d’un plaisant divertissement familial qui sort à point nommé pour les vacances de la Toussaint et qui sait, après le film, l’on ne verra peut être plus les escargots du même œil.

Pour plus d’informations

Visuels : affiches françaises et américaines du film

Informations pratiques :

Date de sortie 16 octobre 2013, (1h 36min)
Réalisé par David Soren, Avec Ryan Reynolds, Samuel L. Jackson, Maya Rudolph, Snoop Dog, Michelle Rodriguez, Genre Animation, Aventure, Comédie,  Nationalité Américain


TURBO : Bande annonce VF HD par 20thcenturyfoxfrance

[Annonce] QOBUZ célèbre Verdi : Diffusion live du requiem par le Chicago Symphony Orchestra
Les 50 ans de la disparition d’Edith Piaf
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *