A l'affiche

La sélection cinéma du 14 novembre 2018

La sélection cinéma du 14 novembre 2018

14 novembre 2018 | PAR Loïs Rakotonoera

Voici une petite sélection des films à l’affiche de ce mercredi 14 novembre. Bons films ! 

Les chatouilles d’Andréa Bescond et Eric Métayer

Odette, petite fille rêvant de danse, est violée à répétition durant son enfance par Gilbert, l’ami de ses parents. Ce mal qu’elle n’avoue pas à ses parents la plonge, adulte, dans la drogue. Mais la danse lui permet de libérer sa colère. Présenté à Cannes en mai dernier dans la sélection Un certain Regard, Andréa Bescond lui avait d’abord donné la forme d’un spectacle seul en scène. A la première personne, l’actrice et réalisatrice retrace une histoire qu’elle a elle-même vécu. Vous pouvez retrouver ici notre critique.

Carmen et Lola d’Arantxa Echevarría

A la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes 2018, Arantxa Echevarría a frappé fort avec son film Carmen y Lola. Dans la banlieue de Madrid, Carmen appartient à la communauté gitane et rencontre un jour Lola. Immersion intense dans le monde des gitans espagnols où une romance interdite nait entre les deux jeunes femmes. Retrouvez ici notre critique. 

Première solitudes de Claire Simon

Dans ce lycée d’Ivry-sur-Seine, les élèves de première racontent devant la caméra de Claire Simon, lors de discussions à deux ou trois, leur histoire personnelle. Chacun se confit sur son avenir après le lycée et la solitude qu’ils peuvent ressentir à cet âge. C’est dans le cadre d’un projet cinématographique que Sarah Logereau, professeure au lycée Romain-Rolland d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) a contacté Claire Simon, à qui l’on doit un premier documentaire, Swagger, nous transportant, lui aussi, dans la tête d’adolescents.

Millenium : Ce qui ne me tue pas, de Fede Alvarez

Les fans de Millenium l’attendaient ! Lisbeth Salender revient après huit ans d’absence. Traquée, elle tente de récupérer un logiciel, créé par un chercheur suédois en intelligence artificielle, permettant de prendre le contrôle d’armes nucléaires. Mais un groupe terroriste et la NASA essaient, eux aussi, de mettre la main dessus. Cette fois-ci, c’est le réalisateur Fede Alvarez, connu pour le remake des films d’épouvante Don’t Breathe et Evil Dead, qui signe l’adaptation du quatrième tome de la saga suédoise.

Frères de sang de Damiano et Fabio d’Innocenzo

Deux jeunes italiens, Manolo et Mirko, se retrouvent happés par la mafia, après un accident où ils heurtent un homme et fuient sans même savoir s’il est encore vivant. Cet homme-là était recherché par un groupe mafieux qui les retrouve et les embauche. Ils pensent alors que c’est l’occasion de leur vie. Un premier film pour les deux frères d’Innocenzo, originaire de la banlieue de Rome, tout comme les deux personnages principaux.


Visuel : Image à la une  : © Stéphanie Branchu – Les Films du Kiosque

La jeune garde triomphante à l’Elephant Paname.
Michelle Obama en périple à travers le monde pour promouvoir ses mémoires
Loïs Rakotonoera

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *