A l'affiche

[Quinzaine des Réalisateurs] « Mustang », une sublime ode à la liberté des femmes signée Deniz Gamze Ergüven

[Quinzaine des Réalisateurs] « Mustang », une sublime ode à la liberté des femmes signée Deniz Gamze Ergüven

21 mai 2015 | PAR Hugo Saadi

Mustang, premier film de la franco-turque Deniz Gamze Ergüven et première pépite de la Quinzaine des Réalisateurs édition 2015, est en bonne position pour la Caméra d’Or. Tel le mustang, le film nous propulse dans un village reculé de la Turquie pour suivre la révolte d’une bande de cinq sœurs bien décidées à détourner les limites qu’on leur impose. Une interview sera à lire très prochainement sur le site.

[rating=5]

C’est le début des vacances scolaires pour les cinq sœurs turques qui décident de fêter ça par une baignade improvisée avec des camarades d’école. Une mise à l’eau où les jeunes filles monteront sur les épaules des garçons pour des joutes amicales. Rien de bien choquant à première vue, sauf que la nouvelle est déjà remontée à la grand-mère et à l’oncle, qui les éduquent depuis la mort de leurs parents. On découvre alors qu’un scandale a éclaté car « leurs entrejambes sont rentrés en contact avec les nuques des garçons » et que les conséquences seront terribles. Avec Mustang, Deniz Gamze Ergüven propose un début en fanfare ne laissant pas le temps de respirer au spectateur qui se retrouve cueilli dès l’entame. Rapidement les cinq jeunes filles sont contraintes à rester enfermées chez elles et des mesures drastiques sont mises en place : test de virginité, barreaux aux fenêtres, surélévation des murs du jardin ou encore suppression de toutes les possibles tentations, à l’instar de cette carte postale représentant « La Liberté guidant le peuple » …

Le premier film de la franco-turque prend alors un nouveau tournant, la maison familiale devient une prison et une usine de femmes  à marier : apprentissage des tâches ménagères, de la cuisine, des règles de savoir-vivre… Un début de rébellion se fait ressentir chez les sœurs qui jouent les mannequins et provoquent leurs aïeux en se baladant en sous-vêtement dans la maison. La réalisatrice a posé le décor et laisse désormais son casting « cinq étoiles » prendre le dessus. Elle impose une tension extrême et un rythme qui prendront à bras le corps le spectateur. Prenant comme référence L’évadé d’Alcatraz, Deniz Gamze Ergüven cherche à donner à son film des allures de film d’évasion. Et c’est réussi. Les fugues, toujours autant maîtrisées dans la mise en scène, sont des bouffées d’air frais et permettent aux filles d’être de nouveau elles-mêmes et leur désir de liberté atteint dès lors son paroxysme. À l’instar du cheval Mustang, les filles, la chevelure au vent, cavalent sur les routes et rien ne semble pouvoir les arrêter. Mais rapidement, un, puis deux mariages viennent ternir la situation. La benjamine de 12 ans (la cadette a 16 ans), véritable tête brûlée, sonne la révolte et cherche à tout prix à organiser une évasion de longue durée.

Mélangeant les genres, la jeune réalisatrice dresse un tableau puissant de la jeunesse turque et notamment des femmes coincées dans la religion. Elle casse les tabous avec une agilité surprenante et bien aidée par un casting impeccable, elle propose un premier film d’une grande intensité et d’une intelligence débordante. Les cinq jeunes actrices (novices pour la plupart) sont magnifiques et nous bluffent pendant l’intégralité du métrage. Elles dégagent une complicité sincère à l’écran qui embrasse le film, le rendant passionnant et émouvant à suivre. Sans jamais tomber dans la surenchère ou la facilité, Deniz Gamze Ergüven dose avec brio Mustang, la belle perle de la Quinzaine des Réalisateurs.

Mustang, un film de Deniz Gamze Ergüven avec Erol Afsin, Günes Nezihe Sensoy, Doga Zeynep Doguslu, drame franco-turc. 1h34. Au cinéma le 17 juin 2015.

Visuels © DR

[Un certain regard] « Vers l’autre rive » : Kiyoshi Kurosawa nous sort ses fantômes les moins inspirés
[La Quinzaine des réalisateurs] « Les Mille et une nuit ». Vol. 3 L’Enchanté
Hugo Saadi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *