A l'affiche

Ne travaille pas, le portrait de peuple electro de César Vayssié

Ne travaille pas, le portrait de peuple electro de César Vayssié

08 mai 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Hier soir, dans le cadre du rendez-vous du mardi du Forum des Images, 100% doc, était diffusé le dernier long du cinéaste, metteur en scène et danseur. Le film a reçu en 2018 le Prix Fipresci à la Viennale.

Ne travaille pas est un film qui raconte 2018 comme étant le miroir de Mai 68. 50 après, César Vayssié pose sa camera dans la vie des danseurs Elsa Michaud et Gabriel Gauthier. Le film se passe dans le quartier des Beaux Arts  là où Mai s’était déroulé.

Le couple amoureux est en recherche artistique dans des lieux iconiques de la création contemporaine. On les voit à Nanterre, au CND, à la Ménagerie de Verre. Leur relation et leurs étapes de création sont mêlées, dans un enchaînement d’images haletant,  à une photographie en rafale de l’année 2018.

Ce film sans parole a sa propre bande son, mais hier, la bonne idée a été de demander à Avia x Orly de repenser l’ambiance. La techno froide s’emballe pour entrechoquer ce que l’on voit et ce que l’on entend. Le montage de César Vayssié est juste hypnotique. 

Le geste très chorégraphique est un mouvement incessant dans la  ville où les détails surgissent : panneaux de sécurité, pansement, clope, emojis, écrans, foot…La seule respiration du film est l’insert de citations de Mai 68 tirées de No ©opyright, qui recense les slogans dans le respect de leur typographie. 

La fusion de la chronologie avec la création du spectacle Cover est schizophrène.  Tout est mis au même niveau ici  (Trump, Crowd de Gisèle Vienne, la guerre en Syrie, un chien mignon,….) dans un geste qui nous raconte une  histoire qui semble déjà appartenir à un passé lointain. Le résultat est un portrait fou d’une année folle où l’enterrement de Johnny est devenu un acte national. La révolution 2018 est pour César Vayssié l’omniprésence du numérique. On voit beaucoup de textos et de téléphones, même dans des moments hors du temps, comme des vacances au bord d’une rivière.

On sort de la secoué par la violence de nos réalités. En enlevant les dialogues et le vrai environnement sonore, l’effet de clip est total est montre bien les techniques de survie des artistes au centre d’un monde en chaos.

Ne travaille pas (1968-2018) – Teaser 2 from Shellac films on Vimeo.

Le film est disponible depuis le 7 mai en DVD.

 

NE TRAVAILLE PAS (1968-2018)
de César Vayssié
Avec : Elsa Michaud, Gabriel Gauthier
France doc. 2018 couleur 1h28 (DCP), Shellac Films

Visuel : ©Shellac Films

Gagnez 3 pass festival pour Les Amateurs Virtuoses ! à Paris
« Tu te mets combien ? » : l’alternative au « Trivial Pursuit »
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *