A l'affiche
« Mune Gardien de la lune » : Décrocher la lune

« Mune Gardien de la lune » : Décrocher la lune

10 octobre 2015 | PAR Sandra Bernard

Mune gardien de la lune, de Benoît Philippon et Alexandre Heboyan, sortira sur les écrans le 14 octobre prochain. Cette histoire onirique, pour petits et grands enfants, présente dans la sélection officielle du festival d’animation d’Annecy 2015, emporte le spectateur dans une jolie aventure.

[rating=3.5]

Sur une planète prospère, jours et nuits sont orchestrés par le soleil et la lune. Les deux astres sont protégés par deux gardiens qui s’assurent de la bonne marche (au sens propre) des temples. Si le choix du nouveau gardien du soleil, Sohone, ne fait aucun doute pour les habitants du jour, la surprise est totale quand le jeune Mune est désigné pour être le nouveau gardien de la lune. Multipliant les facéties, il met rapidement l’équilibre astral en danger. C’est alors qu’un mal ancien sort de l’ombre pour plonger le monde dans le chaos.

Face au désarroi du peuple, Mune décide de tout faire pour redresser la situation. Dans sa quête, il est aidé de la jolie Cire et du vaillant Sohone. L’équipée débute mal tant la suspicion est grande face à Mune, mais le voyage ne fait que commencer.

Très mignon dans le fond et même beau sur la forme, Mune a tout du récit initiatique. Manichéen  et plein de bons sentiments, Mune est un héros qui arrive à transcender ses peurs et sa nature fantasque pour devenir adulte et responsable. Les personnages sont hélas un peu trop clichés voire têtes à claques et les rebondissements prévisibles. De plus, les voix retenues pour camper les personnages principaux laissent songeur. Toutefois, il y a de très bonnes idées dans Mune gardien de la lune et une certaine poésie enfantine qu’il ne faudrait pas dédaigner. Ce long métrage est un autre exemple de la bonne santé du cinéma d’animation français, ce qui est rassurant après plusieurs années de disette.

 

Informations pratiques :

Date de sortie : 14 octobre 2015 (France)
Réalisateurs : Benoît Philippon, Alexandre Heboyan
Durée : 1h 26m
Bande originale : Bruno Coulais
Scénario : Benoît Philippon, Jérôme Fansten
Visuel : © Paramount Pictures
[Live Report] C’est dans la vallée, jour 2
[Critique] « Le Labyrinthe 2, la Terre Brûlée » Film pour ados sans personnalité
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *