A l'affiche

Les sorties cinéma du 2 janvier

Les sorties cinéma du 2 janvier

02 janvier 2019 | PAR Loïs Rakotonoera

Pour ce premier agenda cinéma de l’année 2019, de la tendresse, de l’amour au programme. Mais pour ceux qui préfèrent l’action et la bagarre, il y a du crack, du vol et des courses poursuites avec des extraterrestres. Enjoy !

 

Asako I & II de Ryusuke Hamaguchi

Après la série cinéma Senses sortie en mai 2018, le cinéaste japonais Ryusuke Hamaguchi revient avec Asako I & II, une histoire d’amour en deux parties. Asako tombe folle amoureuse d’un jeune homme à Osaka s’évaporant dans la nature, du jour au lendemain. Dans la deuxième partie, nous retrouvons Asako à Tokyo, où elle s’est reconstruite. Où elle est, à nouveau, tombée amoureuse d’un homme, qui ressemble étrangement au jeune homme rencontrée à Osaka. 

 

 

Never-Ending Man : Hayao Miyazaki de Kaku Arakawa

Pendant deux années, Kaku Arakawa a suivi le réalisateur japonais, Hayao Miyazaki, connu pour Le Château dans le ciel ou Le vent se lève. Alors qu’il a annoncé sa retraite en 2013, Hayao Miyazaki ne résiste pas longtemps à sa passion. Kaku Arakawa filme l’intimité de sa création qui s’interroge sur les nouveaux défis qu’amènent les technologies dans le monde du cinéma. Ce documentaire emmène alors le spectateur dans les coulisses de son travail et notamment de son nouveau film, Bora la chenille. Retrouvez notre critique ici

 

 

Bienvenue à Marwen de Robert Zemeckis

A la suite d’une agression le plongeant dans le coma, Mark Hogancamp se réveille complètement amnésique. Robert Zemeckis, réalisateur de Seul au monde et Un retour vers le passé, s’inspire d’une histoire vraie. Celle d’un homme qui, pour aller mieux, créé un univers imaginaire qu’il fait vivre à travers des photos. A l’aide de figurines, il réalise un village belge assiégé par des nazi et protégée par des femmes puissantes. 

 

 

Undercover – une histoire vraie de Yann Demange 

Rick Wershe Jr, surnommé White Boy Rick (le titre original du film) est le plus jeune indic du FBI. Dans les années 1980, il est un jeune homme comme les autres passant du temps avec son père, joué par Matthew McConaughey. La vie et son tempérament le mènent à fréquenter des trafiquants de crack et devient l’un des leurs. Pour se protéger et protéger sa famille, il accepte de travailler pour le FBI. Mais rien ne se passe comme prévu, car Rick est condamné à finir ses jours en prison. 

 

 

Un beau voyou de Lucas Bernard 

Le commissaire Beffrois est sur le point de partir à la retraite lorsqu’un voleur s’en prend à de riches propriétaires pour leur subtiliser leurs toile. Beffrois tombe, durant son enquête, sur un suspect au grand charme, presque troublant, joué par Swann Arlaud. Un acteur à la gueule d’ange qui le rend insoupçonnable. Un premier film pour Lucas Bernand, sous forme de comédie policière, sur la relation flic-voyou. 

 

 

Invasion Los Angeles de John Carpenter

La version restaurée de ce film sortie à la fin des années 1980 est aujourd’hui en salles. Un Américain découvre une société fabriquant des lunettes spéciales. Il en essaie une et découvre un monde complément différent de celui qu’il connait. Certaines personnes sont, en fait, des extraterrestres. Ils se sont glissés dans des corps d’humains et sont décidés à régner sur le monde. Avec un collègue, il décide de les affronter. Retrouvez notre critique ici

 

Visuel : affiche officielle. 

L’univers onirique de Jean-Jacques Lequeu
Vieillir est un labeur : Linn Ullmann publie « Le registre de l’inquiétude »
Loïs Rakotonoera

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *