A l'affiche

Les sorties cinéma de la semaine du 17 décembre

Les sorties cinéma de la semaine du 17 décembre

17 décembre 2014 | PAR Nina Farge

Vous trouverez dans notre sélection cinéma de cette semaine de quoi vous divertir en famille pendant les vacances! Mais également des films forts et engagés, dessinant des fresques politiques et poétiques, des cheminements géographiques et intérieurs…

Les pingouins de Madagascar, Simon J. Smith & Eric Darnell

Producteur des trois premiers Madagascar, Eric Darnell s’associe à Simon J. Smith pour livrer un spin-off dépaysant: au centre de l’intrigue, les cinq fameux pingouins évadés du Zoo de Central Park se révèlent sous un jour nouveau et fascinant. Qui aurait pu penser que les compères étaient en réalité… des agents secrets? Avec qui plus est une mission de taille: sauver le monde du terrible Docteur Octavius. L’assistance de l’organisation North Wind permettra-t-elle à Commandant le courageux, Kowalski le cerveau, Soldat le mignon au grand cœur et Rico le baraqué, de contrecarrer les plans démoniaques de ce poulpe monstrueux et répulsif? Entre ses nombreuses péripéties et ses sketches à mourir de rire, cette production ne manquera pas de vous tenir en haleine. Le film de Dreamworks India est digne des studios américains, avec  son format 4K 3D à couper le souffle. A voir!

Lire notre critique.

Bande-annonce du film

Charlie’s Country, Rolf De Heer

Vu à la section Un certain regard du Festival de Cannes 2014, Charlie’s Country équilibre parfaitement forme et fond, dans une histoire émouvante et originale accessible à tous. Le réalisateur australien Rolf De Heer représente l’excellent acteur David Gulpilil sous les traits d’un aborigène rebelle défiant le gouvernement et son emprise croissante sur le mode de vie communautaire traditionnel. Au gré de ses pérégrinations, les maisons rudimentaires s’effacent devant le bush, puis la ville. Avant que Charlie ne choisisse de revenir à la nature… Le voyage le plus significatif est ainsi intérieur, chez ce vieil homme désespérément inadapté. A voir absolument.

Lire notre critique.

Bande-annonce du film

Eau argentée, Ossama Mohammed & Wiam Simav Bedirxan

Réalisateur reconnu, Ossama Mohammed s’associe avec la jeune cinéaste Wiam Simav Bedirxan dans un documentaire évoquant la situation syrienne de ces dernières années et la plongée du pays dans la guerre civile. Cet étrange agrégat de séquences glanées sur internet, réflexions personnelles immortalisées sur vidéo et images arrachées sur le terrain au péril de sa vie; donne un film intense, où la poésie répond à l’horreur, sous-tendue par un message politique fort. Puissant, impactant et incontournable.

Lire notre critique.

Bande-annonce du film

Les amours cannibales, Manuel Martín Cuenca

Tailleur renommé, Carlos (Antonio de la Torre) est aussi très séduisant. Les femmes sont attirées par son magnétisme, et finissent par succomber… littéralement, puisque l’homme se révèle prédateur, au sens propre! Il est difficile de conjuguer amour et cannibalisme, et Carlos se trouve à mener une vie très solitaire en marge de ses semblables. L’apparition impromptue de Nina-discrète femme de l’ombre- sur son palier va cependant changer la donne. Le sentiment va-t-il l’emporter sur la pulsion meurtrière ? Lui révélera-t-il son lourd secret ? Mélancolique et frappant, le film comporte des scènes inoubliables.

Lire notre critique.

Bande-annonce du film

Benoît Brisefer: les Taxis Rouges, Manuel Pradal

Benoît Brisefer est un personnage imaginé par Peyo (père des Schtroumpfs) dans la bande-dessinée éponyme de 1960. Choisi pour sa ressemblance, Léopold Huet (9 ans) l’incarne sur grand-écran dans le film de Manuel Pradal Les Taxis Rouges qui met en scène le petit garçon super-puissant mais également super-fragile, perdant ses moyens par un simple rhume. Le casting réunit notamment Jean Réno, Therry Lhermitte et Gérard Jugnot.

Bande-annonce du film

Visuels: Charlie’s Country, Les Pingouins de Madagascar, Les Amours Cannibales, Eau argentée, Benoît Brisefer: Les Taxis Rouges

Bandes-annonce des films susnommés.

Le MuCEM reçoit le prix du Musée 2015
« Rester vivant » : shoot d’opium dans la blackroom d’Yves Noël Genod
Nina Farge
Étudiante en deuxième année de master "Administration de la musique et des arts du spectacle vivant" à l'université d'Evry, licenciée en "Lettres et Arts"; je me passionne depuis toujours pour la culture, et plus particulièrement pour la danse.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *