A l'affiche

Les sorties ciné du 28 novembre

Les sorties ciné du 28 novembre

28 novembre 2018 | PAR Loïs Rakotonoera

Du farfelu, du gore, du rire…. Voilà ce qui vous attend en salle ce mercredi 28 novembre.

 

Diamantino, de Gabriel Abrantes et Daniel Schimidt

Diamantino est une légende vivante du foot, une icône planétaire jusqu’au jour où tout bascule lors de la Coupe du Monde. Il devient alors la risée nationale, objet de moqueries. Ses deux sœurs jumelles ne sont intéressées que par sa fortune. Son chat semble être son dernier ami. Dans sa tragédie, Diamantino découvre le monde mais aussi l’amour. Une comédie romantique, présentée au festival de Cannes durant la Semaine de la critique, complètement décalée avec un personnage auquel on ne résiste pas. Retrouvez d’ailleurs notre critique ici.

 

Frig d’Antony Hickling

Au programme de Étrange Festival 2018, Antony Hickling réalise un long métrage d’une heure composé de danse contemporaine, de performance et de poésie racontant la fin d’une relation amoureuse. Raconté en trois actes, des images représentant des brides de souvenirs sont suivies par celles rappelant l’univers de 120 journées de Sodome (le film de Pier Paolo Pasolini) où la violence, le sang et la merde se succèdent. Voir ici notre critique.

 

Portrait d’une jeune femme de Stéphane Arnoux

Ce documentaire suit Marion Roussey, alias Misungui qui, contrairement, aux gens de sa génération refuse d’accepter la morosité de son époque alimentée par la Crise. Elle créé alors ce personnage, Misungui, par lequel elle interroge le féminisme, l’identité, la sexualité et le pouvoir. Un portrait filmé par Stéphane Arnoux qui nous fait alors réfléchir autrement à l’ère de #metoo, à travers la personnalité de Marion Roussey, une jeune femme libre. Cliquez ici pour voir notre critique.

 

Lola et ses frères de Jean-Paul Rouve

Benoit se remarie pour la troisième fois, son frère Pierre, qui perd son travail, arrive en retard à son mariage et Lola, sa sœur, en pleine procédure de divorce, rencontre un homme. Malgré leurs problèmes personnels et professionnels qui semblent, pourtant, les éloigner, cette fratrie retisse leurs liens pour devenir inséparables. Co-écrit avec le romancier David Foenkinos, Jean-Paul Rouve dévoile une comédie tendre sur trois frère et sœurs avec comme José Garcia, Ludivine Sagnier, Ramzy Benia et Jean-Paul Rouve, lui-même.

 

Visuel : image à la une : ©Charles Ackley ©Anderson / bande-annonces officielles

Perpignan sous le signe de la magie sonore et visuelle
Les rêveries de Marc-Antoine Mathieu
Loïs Rakotonoera

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *