A l'affiche

Les sorties ciné de la semaine du 02 novembre

Les sorties ciné de la semaine du 02 novembre

02 novembre 2016 | PAR Ophelie Masson

Cette semaine, en dehors du gros manga à l’affiche One Piece, Toute La Culture vous propose une sélection de films plus confidentiels et deux documentaires, qui vous invitent à reprendre le contrôle d’une société désavouée. Le 7ème art au service du bien commun: tout un programme en cette première semaine de novembre! 

One Piece : Gold
Comme promis donc, voici le manga le plus vendu au monde de retour dans les salles. « Bienvenue dans la plus grande ville du divertissement au monde: Grantesoro! Ce soir encore, les fous assoiffés d’or embarquent sur notre navire, espérant toucher le gros lot ». L’équipage au Chapeau de Paille débarque dans la capitale mondiale du divertissement où les hommes fortunés viennent jouer au casino. Gild Tesoro, l’Empereur de l’Or, contrôle d’une main de fer son sanctuaire. Luffy et ses compagnons découvriront rapidement ce que cache cette ville, au péril de leur vie. Ce treizième film du manga One Piece respecte l’histoire originale, sans prendre beaucoup de risque. Retrouvez ici notre sélection manga de septembre-octobre (Glénat, Kurokawa, Ototo, …).

For this is my body
Un rockeur et une groupie se rencontrent, font l’amour ou parfois baisent. Lui a l’ascendant sur elle, c’est évident. Mais la vie a pris l’ascendant sur lui, cet artiste tourmenté, déglingué. Alors comment reprendre le contrôle de son corps, de soi? On notera l’apparition de Fanny Ardant, toujours aussi…intense.

Taxi driver, en version restaurée
Ce film de 1976 est restauré à l’occasion de son 40e anniversaire. L’occasion de redécouvrir ce chef d’oeuvre de Martin Scorsese, dont le succès lui a valu d’être adapté en roman aux éditions Inculte, une fois n’est pas coutume. L’histoire retrace les rencontres nocturnes et la violence de New-York à travers un chauffeur de taxi. On y retrouve notamment Robert de Niro et Jodie Foster.

Les beaux jours d’Aranjuez
Voilà un film plein de poésie et de tendresse, d’amour et de sensualité cachée, d’après la pièce de Peter Handke et sur fond de musique de Nick Cave que l’on peut voir assis à son piano.
Une femme incarnée par Sophie Semin raconte à un homme plus jeune qu’elle sa première fois. Une première fois qui ne s’est pas passée la nuit et qui n’étais pas avec un homme, un instant « doux et froid ». Une histoire qu’elle n’avait jusqu’alors racontée à personne.
On y découvre Reda Kateb dans un genre nouveau, fini le caïd et place à l’homme sensible qui sommeille en lui.

Food Coop
Quel est le point commun entre une assistante sociale, un designer graphiste et une psy? Travailler dans un supermarché coopératif de New-York, voyons! En pleine crise économique, dans l’ombre de Wall Street, des habitant.es se réunissent pour créer ensemble un nouveau projet de société. Ce projet commence par mieux manger. La coopérative alimentaire de Park Slope regroupe 16.000 membres qui donnent 3 heures de leur temps par mois, afin d’avoir le droit de faire leurs propres courses ici et d’acheter des produits frais de qualité, à des prix très bas.

Food Coop – Film Annonce from LARDUX FILMS on Vimeo.

Brûle la mer
« On est arrivés en France en même temps Shadi.
– C’est vrai, mais pas du même pays.
– Non pas du même pays, mais de la même terre »
Dans l’élan de la révolution tunisienne, après la chute de Ben Ali, 25 000 jeunes tunisiens ont pris la mer vers l’Europe, via Lampedusa. Maki Berchache est l’un d’eux. A partir de son histoire, Brûle la mer revient sur cette tentative de liberté et la violence d’une hospitalité refusée.

Amère victoire
Dans ce documentaire de Luc Verdier Korbel, l’écologiste Yannick Jadot, actuellement en lice pour le second tour des primaires d’EELV, s’interroge. Comment est?ce possible que l’on accorde si peu d’importance au sujet du nucléaire après Fukushima ? La France étant le pays le plus nucléarisé de la planète, il se lance dans des négociations importantes pour améliorer la sécurité des centrales, alors que les partis politiques majoritaires tentent de rationaliser les événements.

N’hésitez pas à retrouver ici le palmarès du Festival Cinémed, dont l’Antigone d’Or a été décerné à Jo Sol pour Vivre et autres fictions.

Dans les confessions de Tino Sehgal au Palais de Tokyo
Nathalie Portman en Jackie-O : crédible ?
Ophelie Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *