A l'affiche
« Les parfums » : Emmanuelle Devos et Grégory Montel dans un duo réjouissant

« Les parfums » : Emmanuelle Devos et Grégory Montel dans un duo réjouissant

12 juin 2020 | PAR Yaël Hirsch

En compétition au Festival de Cabourg, Journées romantiques, Les parfums est le deuxième long métrage de Grégory Magne. Une comédie douce-amère et merveilleusement saisie où le charme du duo Emmanuelle Devos / Grégory Montel opère. En salles le 1ier juillet 2020. 

Père divorcé, Guillaume Favre (Grégory Montel) est prêt à tout pour voir sa fille de dix ans (Zélie Rixhon) une semaine sur deux. Chauffeur, il envoyé en mission par son patron (Gustave Kervern) auprès de la difficile Anne Wallberg (Emmanuelle Devos). Nez d’exception, celle qui continue à se faire appeler « Mademoiselle » et ne sait pas dire « merci » parcourt les routes de France pour masquer, améliorer ou reconstituer des odeurs.

Peu à peu, le duo silencieux se met à sentir au même rythme les soubresauts de leurs vies … Quoi de mieux qu’une histoire de Parfum et de réminiscences de l’enfance au Festival qu’abrite la ville de Monsieur Proust ? Grégory Magne, qui avait déjà présenté l’Air de rien (2012) avec un Michel Delpech touchant dans son propre rôle à Cabourg et qui avait révélé Grégory Montel dans ce film propose une jolie fiction très documentée sur le métier de nez. Egalement très joliment rythmé autour du couple formé par Emmanuelle Devos et Grégory Montel, subtil dans les altercations et les rapprochements qu’il déploie, le film est l’histoire d’une vraie rencontre. Humaine et émouvante, sur fond de Province française. A voir dès que possible, à Cabourg ou sur nos écrans, distribué par Pyramide dès le 1ier juillet.

Les parfums, de Grégory Magne, avec Emmanuelle Devos, Grégory Montel, Gustave Kervern et Sergi Lopez, France 1h40, Pyramide Distribution, sortie le 1ier juillet 2020.


visuel : affiche du film

Entre théâtre, cinéma et élevage canin : une journée de répétition avec Alexandre Zeff
Sortie DVD. « Le meilleur reste à venir » : un duo Luchini / Bruel émouvant dans le nouveau film des réalisateurs du « Prénom »
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *