A l'affiche
« Le ciel étoilé au dessus de ma tête », un huis clos loufoque [Cannes 2017, ACID]

« Le ciel étoilé au dessus de ma tête », un huis clos loufoque [Cannes 2017, ACID]

29 mai 2017 | PAR Hugo Saadi

Présenté à l’ACID, Le ciel étoilé au dessus de ma tête d’Ilan Klipper nous immerge au sein d’une famille juive dysfonctionnelle. Avec un casting explosif et punk, ce premier film ne laisse pas indifférent.

[rating=3]

Le personnage principal de ce huis clos, Bruno (Laurent Poitrenaux), habite en coloc avec une jeune femen et cherche H24 de l’inspiration pour son prochain roman. Depuis la réussite de son premier livre « Le ciel étoilée au dessus de ma tête », Bruno ne connaît plus le succès et s’est renfermé dans son appartement / dépotoir où il y vit tel un ermite à tendance paranoïaque. Sa famille a donc décide de faire une « intervention » via un psychiatre, commence alors une réunion de famille (meilleur pote, parents, ex-femme) sous haute tension.

Ilan Klipper saisit le spectateur par une réalisation un peu schizophrène. Souvent, on ne sait pas tout de suite s’il s’agit de la réalité ou si nous sommes plongés dans les rêves de Bruno. Cette folie ne s’estompera jamais durant le métrage, restant cloitrée dans le cerveau bouillonnant de l’écrivain offrant de multiples scènes comiques. Semblable à une pièce de théâtre, le film respirent grâce aux acteurs qui donnent le rythme avec en tête de file un Laurent Poitrenaux exceptionnel (la plupart du temps en slip) et une Camille Chamoux surprenante dans un rôle dramatique. Un huis clos punk et névrosé qui ne laisse donc pas indifférent.

Le ciel étoilé au dessus de ma tête, un film de Ilan Klipper, avec Laurent Poitrenaux, Camille Chamoux. Prochainement au cinéma.

visuels © DR

« Je n’ai pas peur »: conte initiatique brillamment mis en marionnettes [Biennale des arts de la Marionnette]
Sur le port du Havre, il y a les marins de Pierre et Gilles qui pleurent
Hugo Saadi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *