A l'affiche
L’agenda cinéma de la semaine du 12 août

L’agenda cinéma de la semaine du 12 août

12 août 2020 | PAR Alice Martinot-Lagarde

Programme éclectique cette semaine dans les salles obscures, voici la sélection de la rédaction des sorties du 12 août au cinéma ! 

Light of my Life de Casez Affleck

Alors que dans un futur proche, une maladie a exterminé toutes les femmes, un père tente de protéger sa fille miraculeusement sauvée, en l’habillant en homme. Cavale à la fois touchante et angoissante, Light of my Life explore la relation père/fille dans un contexte apocalyptique. Casey Affleck passe à la réalisation et révèle Anna Pniowsky qui interprète la jeune Mar aux côtés de la formidable Elisabeth Moss dans le rôle de la mère. 

Lisez notre critique de Light of my Life

 

Lil Buck Real Swan de Louis Wallecan

Documentaire alliant l’univers du hip hop et de la danse classique, Lil Buck Real Swan raconte l’histoire de Lil’ Buck, danseur du ghetto de Memphis et prodige du jookin’ qui va rapidement se tourner vers le ballet pour devenir un danseur de renommée mondiale. Louis Wallecan filme avec proximité entre tournées, moments en famille et portrait en creux de la culture des ghettos de Memphis.  

Lisez notre critique de Lil Buck Real Swan

 

Voir le jour de Marion Laine

Adapté du roman Chambre 2 de Julie Ronnie, Voir le jour raconte le quotidien de Jeanne, ancienne rockeuse, qui a laissé loin sa guitare pour devenir auxiliaire dans une maternité à Marseille. Comédie dramatique qui sort en plein contexte de crise du système hospitalier, le film a un objectif politique affiché en montrant comment une équipe en sous effectif se bat pour défendre les mères et leurs enfants. 

 

The Perfect Candidate de Haifaa Al-Mansour

Comédie dramatique saoudienne, The Perfect Candidate raconte comment Maryam, médecin dans une clinique d’une petite ville d’Arabie Saoudite, se retrouve à se présenter aux élections municipales de sa ville. Incarnée par Mira Al Zahrani, la jeune femme va faire campagne avec courage, prenant son destin en main sans s’apitoyer sur son sort, dans un pays où les femmes sont loin d’être considérées à l’égal de l’homme. Haifaa Al-Mansour, que l’on connaissait pour avoir réalisé Wadjda (2012), signe ici un film engagé, empreint d’humour et d’espoir. 

 

Visuel : Affiche The Perfect Candidate 

Hassane Kassi Kouyaté : « Le théâtre est une place publique »
Au Bénin, des restaurations patrimoniales afin de conscientiser le public à propos d’un douloureux passé colonial
Alice Martinot-Lagarde

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *