A l'affiche
La sélection cinéma de la semaine du 18 mars

La sélection cinéma de la semaine du 18 mars

18 mars 2015 | PAR Constance Delamarre

Nouveaux films et rediffusions de classiques nous plongent cette semaine dans différentes formes dramatiques du cinéma.

Big Eyes de Tim Burton

Le nouveau film de Tim Burton – sans Johnny Depp mais avec Christoph Waltz – raconte l’une des plus grandes impostures du monde de l’art, d’après une histoire vraie. A la fin des années 1950, le peintre Walter Keane connaît un vif succès avec des tableaux représentant des enfants aux yeux immenses…peints dans l’ombre par sa femme Margaret, jouée par Amy Adams. Gagnez vos places de cinéma ici !

Still Alice de Richard Glatzer et Wash Westmoreland

Alice est une mère, une épouse et une professeure de linguistique heureuse. Mais lorsque les premiers signes de la maladie d’Alzheimer font surface, les liens avec sa famille se compliquent et tout l’enjeu est de réussir à ne pas couler. Pour ce rôle, Julianne Moore a obtenu l’Oscar de la meilleure actrice.

Indésirables de Philippe Barassat 

Quand Aldo perd son emploi d’infirmier, il ne sait pas comment subvenir aux besoins de Lucie, étudiante dont il est très amoureux. C’est alors qu’il devient accompagnant sexuel pour personnes handicapées. Lire notre critique ici.

Le Président de Mohsen Makhmalbaf

Vivant dans le luxe de son rang, le Président a peu de considération pour la souffrance de son peuple qui vit dans la misère. Mais un coup d’Etat va le faire devenir l’homme le plus traqué et le pousser à fuir avec sa famille. Gagnez vos places de cinéma ici.

Tu dors Nicole de Stéphane Lafleur

Nicole et Véronique profitent tranquillement de la maison familiale pendant leurs vacances d’été. Mais le frère aîné de Nicole débarque avec son groupe de musique et leur présence va rapidement ébranler la relation entre les deux amies. Lire notre critique ici.

Le Solitaire de Michael Mann

Le tout premier film de Michael Mann ressort en salle cette semaine. C’est l’histoire d’un voleur de bijoux talentueux qui, après onze ans de prison, se lance dans un dernier braquage. Déjà ressorti en 2012, nous en avions parlé ici.

Furyo de Nagisa Oshima

Dans un camp de prisonniers américains dirigé par un chef japonais craint de tous, un soldat anglais, joué par David Bowie, se rebelle. 32 ans après sa création, Furyo est de nouveau diffusé en salle en version restaurée.

Visuels © DR

Gaston Lagaffe au cinéma !
L’honneur perdu de François 1ier
Constance Delamarre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture