A l'affiche
« La DiPSarition », Mathieu Sapin enquête sur la fin du PS

« La DiPSarition », Mathieu Sapin enquête sur la fin du PS

05 février 2022 | PAR Yaël Hirsch

Dans un documentaire réalisé par Jean-Pierre Pozzi, le dessinateur Mathieu Sapin étend le travail qu’il avait fait sur les 40 ans du 10 mai 1981 aux coulisses de notre actualité d’élection présidentielle et propose une généalogie de la disparition du PS...

Dans les coulisses de la disparition du PS

Avec le « baron » Julien Dray comme guide et finalement peu d’interlocuteurs, les communicants Gérard Colé et Philippe Moreau Chevrolet, ainsi que la journaliste Laure Adler, Mathieu Sapin « dessine » la trajectoire du PS depuis la première victoire de Mitterand jusqu’à l’avènement de Macron. On entre dans la rue de Solférino, on marche beaucoup dans Paris la nuit et l’on demeure complètement fasciné par Mitterand dans cette série de remémorations qui tente d’expliquer pourquoi le PS a disparu sans jamais réussir à nous parler de la relève.

Le vers était dans le fruit?

Vivant et assez doux dans sa mélancolie le film évoque surtout les deux quinquennats de Mitterrand et prend au sérieux sa fameuse phrase « c’est 7 ans trop tard ». Le « diPSarition » commence en effet selon Julien Dray et ce film dès 1984 quand la « pause » est annoncée aux français, pause qui est censée remplir le vide entre les idéaux de mai 81 et la réalité et dont qui n’amènera à aucun redémarrage. Le film nous explique que Mitterrand a nourri la présence du PS de sa force de synthèse, raconte sa réélection en 1988 et explique que personne n’a plus su faire la synthèse après lui. Ni Jospin, ni Hollande. C’est donc dans son ombre que cette histoire dessinée et filmée du PS s’écrit, mettant de côté de nombreuses figures …

Le portrait est noir, et les éléphants semblent bel et bien bien avoir disparu. Il nous reste une petite frustration tout de même au sortir du film : il semble qu’il manque au film un tout petit peu plus d’attaches avec la situation politique à gauche à la veille de cette nouvelle élection présidentielle qui arrive trois mois après sa sortie en salles…

« La DiPSarition », de Jean-Pierre Pozzi avec Mathieu Sapin, Julien Dray, Laure Adler, Gérard Colé et Philippe Moreau Chevrolet, Rezo Films, 1h25. Sortie le 9 février 2022.

visuel : affiche du film.

Villa Sauber : Escale surréaliste en Méditerranée
« L’enfant de l’entre-deux » : récit d’une jeunesse entre l’Algérie et la France par Marc Sadoun
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture