A l'affiche
« Juste sous vos yeux » : la douce complainte des occasions manquées

« Juste sous vos yeux » : la douce complainte des occasions manquées

20 septembre 2022 | PAR Julia Wahl

Le nouveau Hong Sangsoo nous emmène sur les traces de Sangok, une ancienne actrice Coréenne exilée aux États-Unis. Il sort demain en salles.

Des retrouvailles en forme de regrets

Sangok fut, dans sa pleine jeunesse, une comédienne coréenne reconnue. Après de longues années de pause et d’exil aux États-Unis, la voici de retour en Corée, un réalisateur l’ayant contactée pour lui proposer un rôle. Avant la rencontre tant attendue, elle retrouve sa petite sœur, qu’elle n’a pas vue depuis son départ en Amérique.

Entre reproches et regrets, ces retrouvailles entre sœurs préfigurent la rencontre avec le cinéaste : des retrouvailles ambiguës, où l’on ne sait trop comment se dire que l’on s’aime, seulement regretter d’être passé à côté de l’opportunité de vraiment se connaitre.

Un art du dialogue et du geste

Hong Sangsoo, comme à son habitude, rend compte de cette ambivalence grâce à des dialogues précis autant qu’hésitants, qui proposent au spectateur mille interprétations. Les personnages délayent, repoussent et reviennent sans cesse sur leurs propos. Une grande attention au détail des gestes, mise en valeur par les plans fixes et la précision du jeu de Lee Hyeyoung, qui incarne Sangok.

Cette ambivalence, ces opportunités en suspens qui attendent qu’on les saisisse apparaissent également dans le travail des lieux : si le film se passe essentiellement à l’intérieur, ces espaces clos sont ouverts vers un ailleurs, qu’il s’agisse de la longue baie vitrée devant laquelle conversent Sangok et sa sœur où de la pluie qui fait de régulières incursions dans le bar où elle a rendez-vous.  

Un film en forme de mise en abyme

Enfin, les nombreuses allusions à d’autres films de Hong Sangsoo nous brossent un film en forme de mise en abyme : le rôle du cinéaste est tenu par Kwon Haehyo, acteur récurrent des films de Hong Sangsoo. Quant à Lee Hyeyong, qui joue pour la première fois avec Hong Sangsoo, elle fut elle-même une actrice reconnue dans les années 1980, à l’instar du personnage qu’elle campe ici. A travers les personnages de Kwon Haehyo et Sangok, c’est bien de sa fascination pour son actrice que Hong Sangsoo semble nous parler.

Juste sous vos yeux a été sélectionné au festival de Cannes 2021 dans la section Cannes Première.

Durée : 1h25 – en salles le 21 septembre.

 

Visuel : affiche du films

Deux jours au festival Paris Paradis à la Villette !
Les enfants des autres : la simplicité de la tendresse
Julia Wahl
Professeure de lettres durant dix ans, chargée de production de diverses compagnies de danse ou de théâtre, chargée d'action culturelle et des relations publiques... Tout ce qui a trait à la promotion de la culture et au développement de ses publics me passionne. Parce que l'on ne peut voir un spectacle sans vouloir transmettre ses émotions, je chronique régulièrement le cinéma, le théâtre et la politique culturelle pour Toute la Culture.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture