A l'affiche
Jerry Lewis en 3 films actuellement sur nos écrans

Jerry Lewis en 3 films actuellement sur nos écrans

19 juillet 2013 | PAR Yaël Hirsch

Invité d’honneur de Cannes Classics, où nous avons pu le voir dans son tout dernier rôle, « Max Rose« , l’acteur culte et comique américain Joseph Levitch alias Jerry Lewis est à l’honneur des rééditions de l’été, avec 3 films dont un qu’il a tourné lui-même. En salles depuis le 10 juillet avec bonne humeur garantie…

[rating=4]

affiche-un-galop-du-diableFlash Pictures a donc décidé de restaurer en couleurs avec technicolor et de rééditer 3 comédies portées par les grimaces irrésistibles de Jerry Lewis. A voir, notamment à l’Action Christine, à Paris, 4 rue Christine, Paris 6ème métro Odéon. Également à l’affiche du Méliès de Grenoble, du Roxane de Versailles, du Lux à Caen, du Majestic de Lille et du Quai Dupleix de Quimper.

Relevé d’un léger suspense et complétement fou, « Le galop du diable » (Money from home, 1953), réalisé par George Marshall embarque le tandem Jerry Lewis / Dean Martin dans une sombre histoire de pari dans des courses de chevaux. L’amour est au bout de chemin pour les deux parieurs sans le sou, mais la route est longue et folklorique et permet à Jerry Lewis d’endosser tour à tour les habits de la favorite d’un Cheikh et ceux d’une Jockey improvisée. Émotions rétro et fous rires garantis.

Toujours porté par le duo Dean Martin en joli cœur et Jerry Lewis en meilleur ami un peu simplet, « Artistes et modèles » (1955), de Frank Tashlin est une comédie plus fine sur la vie de Bohême dans Greenwich village pour un artistes et un auteur de livres pour enfant. Musical, touchant et déjà critique des industries culturelles américaines.

affiche-artistes-et-modelesEnfin, réalisé par Jerry Lewis lui-même « Docteur Jerry et Mister Love » permet à l’immense comédien de briller des tous ses feux comiques dans le rôle d’un professeur de science zozotant et absolument pas sexy qui trouve la formule magique pour se transformer en joli cœur macho, musicien et ainsi gagner le cœur de sa plus jolie étudiante… Les mutations sont l’occasion pour Jerry Lewis de jouer à fond le jeu des caricatures.

« Le galop du diable » (Money from home), de George Marshall, avec Jerry Lewis, Dean Martin, Pat Crowley, Richard Haydn, Robert Strauss, USA, 1953, 1h40.
« Artistes et modèles » (1955), de Frank Tashlin, avec Jerry Lewis, Dean Martin,Shirley MacLaine et Dorothy Malone, USA, 1955, 1h42.
« Docteur Jerry et Mister Love », de Jerry lewis, avec Jerry Lewis, Stella Stevens, Del Moore, USA, 1963, 1h47.

Visuels (c) : affiches des films

Gagnez 5×2 places pour le film « AYA DE YOPOUGON », actuellement au cinéma
Festival du film américain de Deauville: le Programme
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *