A l'affiche
« Effacer l’historique » du duo Delépine/Kervern: une comédie à l’ère du numérique

« Effacer l’historique » du duo Delépine/Kervern: une comédie à l’ère du numérique

25 août 2020 | PAR Chloé Hubert

Effacer l’historique est le dixième film réalisé par le duo formé par Benoît Delépine et Gustave Kervern. Cette comédie portraiture, à travers trois voisins en prise avec les nouvelles technologies les difficultés quotidiennes d’une partie de « la France des rond-points ». Des comédien.nes touchant.es pour une comédie moyenne. 

Effacer l’historique présenté la 70ème édition de la Berlinale est une comédie sur trois voisins et ex Gilets Jaunes qui ont fait connaissance sur « le rond point en face de Leader Price » et qui se heurtent aux nouvelles technologies et plus généralement à cette vie moderne qui les dépasse un peu. Marie (Blanche Gardin) tourne une sextape et est victime de chantage, Bertrand (Denis Podalydès) voit sa fille harcelée sur les réseaux sociaux et Christine (Corinne Masiero) est chauffeur VTC qui accumule les mauvaises notations. Ils vont décider de mener le projet fou et de partir à la poursuite des GAFAM, tels des Don Quichottes, pour récupérer leurs données et retrouver un peu de dignité.

Effacer l’historique rempli le cahier des charges du duo Delépine/Kervern et met en scène des antihéros de la modernité. Dépassés par le monde qui les entourent et ses technologies, les trois personnages vivotent précairement et respirent la solitude post Gilets Jaunes. Ils se retrouvent d’ailleurs souvent sur « leur » rond point, sorte de repère qui permet, alors qu’on tourne en rond, de s’arrêter et de prendre de la hauteur. C’est toutefois un film qui s’intèresse surtout aux difficultés que cette « France des rond-points » rencontre avec les nouvelles technologies. On reconnait alors dans ce film la volonté de portraiturer une époque mais on peut émettre quelques réserves sur le fait de la faire rimer systématiquement avec les technologies du numérique. Si le défit reste toutefois intéressant (faire un film sur les nouvelles technologies où celles-ci sont omniprésentes à l’écran), il n’est que moyennement réussi et le projet peine à se suffire à lui-même. Finalement, c’est peut être parce qu’elles sont déjà omniprésentes dans nos vies que leur présence à l’écran ne saute pas aux yeux et que ce qui reste du film est assez maigre et surtout composé de clichés. 

Le film est sauvé par ses comédien.es qui interprètent avec brio ces loosers de la mondialisation et il peut se vanter de superbes guests: Benoit Poelvoorde en livreur à vélo sous pression, Michel Houellebecq en suicidaire, Vincent Dedienne en maraîcher désagréable ou encore Philippe Rebbot en fraudeur professionnel. Mais si les comédien.nes sont touchant.es, la comédie n’offre pas beaucoup plus et on ne ri pas autant qu’on le voudrait. En effet, le film peine à trouver son rythme, il met longtemps à démarrer et puis s’emballe beaucoup trop rapidement pour embarquer ses personnages dans des aventures démesurées pour le traitement qui en est fait. Il apparait finalement comme un film à sketches qui s’éparpille un peu et fait malheureusement davantage sourire que rire. 

Il est toujours difficile de faire une comédie sur « l’époque » sans tomber dans les clichés. Ce film n’y tombe pas totalement mais ne nous ravit pas non plus. Effacer l’historique est donc une comédie qui fait sourire, mais pas beaucoup plus, qui met la technologie au centre, mais qui ne fait pas vraiment autre chose, qui nous fait passer un moment agréable, mais pas mémorable. On salut toutefois la volonté touchante de portraiturer cette France des-laisser-pour-compte et les comédien.nes qui s’y sont employés pleinement. 

 

 

Effacer l’historique, de Benoît Delépine et Gustave Kervern avec : Blanche Gardin, Denis Podalydès, Corinne Masiero, France, Ad Vitam, 1h46, sortie le 26 août 2020

Visuel: ©Affiche du film

Suisse, partie 2 : Gruyères, le Pays-d’Enhaut et Fribourg
L’agenda classique de la semaine du 25 août
Chloé Hubert

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *