A l'affiche
[Critique] « You’re next » : film d’horreur aux attributs bien sanglants revisitant le genre du « home-invasion »

[Critique] « You’re next » : film d’horreur aux attributs bien sanglants revisitant le genre du « home-invasion »

03 septembre 2013 | PAR Hugo Saadi

[rating=3]

Présenté au Festival International des films de Toronto en 2011, il aura fallu près de deux ans pour que le film d’Adam Wingard (« The ABCs of Death ») sorte sur les écrans français. Avec « You’re next », A. Wingard élabore un film de type « home invasion » plutôt culotté en ce qui concerne la réponse des assiégés et se démarque alors des productions qui ont tendance à toutes se ressembler.

Effectivement, le genre « home invasion » – groupe d’amis ou famille se trouvant dans une maison reculée dans les bois qui subit l’assaut d’inconnus le plus souvent masqués – se cantonne très souvent à un schéma classique : une mise en contexte souvent inutile, un assaut plutôt ravageur et enfin une tentative de défense se terminant le plus souvent en bain de sang. « You’re next » présente évidemment ces codes du genre mais le réalisateur essaye de singulariser son métrage en lui donnant des sursauts d’originalité. Revenons- en au pitch initial et à la mise en condition de l’attaque sanglante : « La famille Davinson est réunie dans sa maison de campagne pour célébrer l’anniversaire des parents ». Nous faisons alors la connaissance des parents ainsi que de leurs quatre enfants et des « pièces rapportées » lors d’un diner où l’humour et la tension sont déjà présents dans les dialogues. La mise en scène est toutefois peu propice à la découverte des membres de la famille et A. Wingard va couper court à cela en lançant l’assaut subitement, un assaut qui débute par des tirs d’arbalète qui viendront exploser le service de table et faire les premières victimes.

« You’re next » va devenir intéressant du fait que le réalisateur et le scénariste ont choisi d’opter pour le second degré – il est donc normal de rire en pleine boucherie sanguinolente –, et par une résistance surprenante et inventive emmenée par Erin (Sharni Vinson), la petite amie d’un des fils. Les jumpscares et leurs sons stridents sont également présents pour faire sursauter le spectateur mais ce dernier sera malmené par l’évolution de l’intrigue qui peut paraître assez loufoque si on la prend au premier degré. L’un des points forts du film vient des protagonistes qui ont chacun une personnalité propre et où Erin, chef de file de la résistance, va être rapidement attachante et se mettre le public dans la poche. S’ensuit alors pendant le reste du métrage un jeu de cache-cache, des combats à l’arme blanche, des pièges originaux, des morts grotesques et un final en bain de sang. La réalisation de A. Wingard n’apporte rien de spécial mais le quasi huis-clos dans la maison permet une multiplication des angles de vue. On pourrait tout de même reprocher le fait que la caméra ne tient pas en place lors des scènes d’action ce qui rend le tout un peu brouillon. La direction d’acteur est correcte avec une mention spéciale pour Sharni – Erin – Vinson qui interprète la « bouchère » prête à égorger tout individu portant un masque d’animal. Enfin, Adam Wingard n’est pas radin en hémoglobine ni en images violentes – le film est interdit aux moins de 16 ans –, personne n’est épargné et cela rend le film dynamique sur toute la ligne. « You’re next » est donc innovateur dans le domaine mais peut laisser de côté un public hermétique au genre, qui ne rentrera pas dans le film.

« You’re next », un film de Adam Wingard, avec Sharni Vinson, Nick Tucci, Wendy Glenn. Épouvante et horreur, États-Unis, 1h34. Sortie le 4 septembre 2013.

http://www.youtube.com/watch?v=MRvQI-qVhV4

 

visuels: (c) Synergie Cinéma

Ilo Ilo, la Caméra d’or sort en salles le 4 septembre
J-2 Le vent se lève au Lido du cinéma de Venise
Hugo Saadi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *