A l'affiche
[Critique] « Nos étoiles contraires » : on a vu le film phénomène pour ados de l’été

[Critique] « Nos étoiles contraires » : on a vu le film phénomène pour ados de l’été

23 août 2014 | PAR Gilles Herail

Difficile de noter un film aussi clairement destiné à un public et une tranche d’âge très ciblés. Le pitch de The Fault in our stars (Nos étoiles contraires) laissait présager le pire. Le résultat moyen apparaît alors comme une presque bonne surprise. 

[rating=2]

Synopsis officiel: Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-norme partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux lors d’un groupe de soutien pour les malades du cancer.

Nos étoiles contraires a réalisé un carton inespéré au box-office américain et a très bien démarré mercredi en France, pas si loin de Stallone. Il fallait donc découvrir ce film générationnel qui a ému les ados du monde entier, avant d’arriver dans nos cinés. Deux jeunes atteints d’un cancer, en phase très avancée, qui vont s’aimer d’une passion la plus pure. Il y avait de quoi redouter un tire-larmes de la pire espèce teinté d’un sentimentalisme de bon goût. Nos étoiles contraires s’y vautre par instants, avec des dialogues trop écrits, de la sentence et de la réplique choc, un romantisme de pacotille illustré lors d’une échappée en Europe qui cumule les clichés. Le film énerve quand il prétend être irrévérencieux, rebelle, se jouer des conventions du cinéma mainstream américain alors qu’il les épouse en permanence. L’anti-conformisme de façade servant une stratégie marketing très bien huilée pour s’obtenir les faveurs d’un public ado en recherche d’antihéros.

The fault in our stars souffre peut être d’une incapacité à affronter la maladie et la mort de face, esquivant par le conte et le rose bonbon les aspects les plus durs de son sujet. Mais l’affaiblissement physique, la médicalisation et le trauma de l’épée de Damoclès sont abordés, avec une certaine fraîcheur, l’éloignant du tout venant du mélo à gros sabots. Les personnages des parents sont intelligemment pensés et apportent beaucoup au réalisme du film. Il faut voir Nos étoiles contraires pour ce qu’il est. Une romance fleur bleue pleine d’envolées lyriques et de petits textos amoureux, suivie d’un mélo passionnel cherchant la grande émotion face au sentiment d’injustice d’une mort inéluctable. Dans le style, le film ne démérite pas, aurait pu être bien plus lacrymal et trouve quelques bonnes idées pour rendre moins convenu le voyage attendu. L’humour est ainsi réellement présent, surtout dans la première partie, donnant au film un dynamisme inattendu égayé par la complicité du couple principal.

On préfère et de loin Warm Bodies qui cherchait la comédie décalée tout en allant vers la romance adolescente ou Never Let Me Go, bien plus élégant pour aborder des questions similaires. Mais le jeune public a choisi… Les parents ne pourront que repenser à ces films cultes qu’ils avaient eux aussi vus au même âge, éreintés par la critique, mais adulés par leur génération.

Gilles Hérail

Nos étoiles contraires, un drame américain de Josh Boone avec Shailene Woodley et Ansel Elgort, durée 2h05, sortie le 20/08/2014

N’oubliez pas un autre film sur l’adolescence, très réussi: Boyhood, toujours en salles, qui suit les mêmes acteurs pendant plus de 10 ans, nous faisant partager l’intimité d’une famille et d’un enfant qui grandit avec le spectateur.

[Live report] The Hives, Die Antwoord et Arctic Monkeys à Rock en Seine
[Critique] « Expendables 3 » : les gros bras fleur bleue de Stallone pour conclure une série en déclin
Gilles Herail

5 thoughts on “[Critique] « Nos étoiles contraires » : on a vu le film phénomène pour ados de l’été”

Commentaire(s)

  • Kelly

    J’ai vraiment très envie de voir ce film, malgré qu’il m’ait l’air très triste,il a aussi l’air génial!

    août 24, 2014 at 0 h 26 min
  • Salin

    Bonjour j’ai 15 ans et j’aimerai juste laisser un commentaire sur cette critique de film.
    Déjà personnellement je suis allée voir le film dés sa sortie donc je suis plutôt bien placé pour dire ce que je m’a prête à dire.
    Comme vous avez si bien dis ,ce film à une tranche d’âge bien ciblé , alors pourquoi ne laisseriez vous pas faire cette critique par une personne étant adolescent(e)?Car ce film est ciblé sur nous , les ados non ?

    août 24, 2014 at 1 h 37 min
  • Maela

    IL EST SUPER !!!! excellent !!!! et trop triste à la fois !!!!!!!!!!!!!!!!

    août 24, 2014 at 3 h 28 min
  • Cindy

    Je suis aller voir se film avec mon copain. Nous avons lu le livre. Et nous avions peur d’etre déçu. Mais c’est un très bon film. Triste et montre le quotidien de personnes malades. J’ai hâte de le revoir. (Perso je n’ai pas vue que des ados dans la salle du ciné).

    août 24, 2014 at 16 h 12 min
  • MORO

    54 ans…vécu une « vraie » histoire d’Amour avec un compagnon qui a eu la sclérose en plaques à l’âge de 29 ans et moi 25 ans…Directives anticipées de sa part (c’est à dire directives pour sa fin de vie)…nous avons, IL a tutoyé la mort…il est décédé le 1° octobre 2011 à 55 ans…Nous avons eu un fils, et notre petit fils est né il y a un mois…qui sont les « critiques » des films ? qu’ont ils vécu ? pour se permettre parfois de sérieux et graves jugements. Les jeunes, les ados, les moins jeunes…faites vous une opinion par vous même. J’ai beaucoup, énormément retrouvé de choses dans ce film…plus en lien avec « ma réalité » que INTOUCHABLES…beau film aussi…handicap édulcoré à condition d’avoir de l’argent… (mon mari était complètement dépendant)…Ce fils ETOILES CONTRAIRES sonne « vrai » quand on sait de quoi on parle.. sans n’être que fleur bleue mais une femme ayant connu un être exceptionnel qui s’est battu…jusqu’à son dernier souffle, à la maison, avec ma belle fille et moi même comme il l’avait souhaité.
    Alors SVP …critiques « intello » laissons la place à certaines valeurs de la Vie…qui de nos jours ne sont que bafouées…Que nos jeunes croient encore en l’Amour…le vrai, le sincère…sans mensonge ni trahison. Les séries de télé réalité ??? pour moi c’est ceci l’eau de rose !! qui empêchent certains jeunes de s’affirmer selon ce qu’ils sont et non pas à l’image d’une « vedette éphémère »….selon des critères bien superficielles..
    Pardon c’était mon coup de gueule ! car certaines personnes lisent les critiques avant de choisir d’aller voir un film. SACHEZ VOUS FAIRE UNE OPINION SEUL(E)…et le ressenti est tellement personnel…en lien avec chaque histoire.
    merci. ALLEZ VOIR CE FILM !

    août 24, 2014 at 20 h 29 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture