A l'affiche

[Critique] « Les 4 fantastiques » de Josh Trank (reboot 2015) : pas de naufrage mais un ennui profond !

[Critique] « Les 4 fantastiques » de Josh Trank (reboot 2015) : pas de naufrage mais un ennui profond !

06 août 2015 | PAR Gilles Herail

Les Fant4stiques (Fantastic Four) a subi une campagne de dénigrement généralisé alors même que personne n’avait vu le film. Il faut cependant avouer que le résultat final est plus que décevant, échouant à relancer une franchise morte-née et plongeant le spectateur dans un ennui profond. 

[rating=1]

Synopsis officiel : Adaptation moderne et résolument nouvelle de la plus ancienne équipe de super-héros Marvel, le film se concentre sur quatre jeunes génies qui se retrouvent projetés dans un univers alternatif et dangereux, qui modifie leurs formes physiques mais aussi leurs vies de façon radicale. Ils devront apprendre à maîtriser leurs nouvelles capacités et à travailler ensemble pour sauver la Terre d’un ancien allié devenu leur ennemi.

Josh Trank avait surpris son monde en réalisant un premier film très prometteur, proposant une relecture originale et efficace des X-Men, à la sauce Cloverfield. On avait décelé dans Chronicle une intelligence de mise en scène, une sensibilité pour capter le mal-être adolescent et une véritable efficacité dans les séquences d’action, malgré un budget limité. Les deux premiers opus des 4 Fantastique n’avaient pas laissé un souvenir impérissable et l’idée d’un reboot était loin d’être absurde. Le casting est moderne, mettant en valeur des têtes nouvelles (Miles Teller de l’excellent WhiplashKate Mara, Michael B.Jordan, Jamie Bell). Le scénario cherche une tonalité plus dramatique, s’éloignant du fun des derniers Marvel pour raconter une histoire premier degré de la genèse d’une équipe de super-héros. Les 4 fantastiques version 2015 ne fonctionne pourtant pas, évitant le naufrage nanardesque mais plongeant son spectateur dans la torpeur.

Josh Trank a souhaité prendre du temps sur ses personnages, leur rencontre, leurs relations mais échoue à créer de l’alchimie au sein du groupe. Le script passe beaucoup de temps à suivre la préparation du voyage inter-dimensionnel dans des dialogues scientifiques sans intérêt. L’arrivée des pouvoirs se fait attendre et enclenche un dernier tiers passablement raté (notamment au niveau des effets spéciaux) qui cherche sans la trouver la dimension épique espérée. La photographie et les choix visuels laissent de marbre et l’ennui guette tout au long de la projection. Il faut saluer l’ambition de revenir à un véritable film de super-héros à l’ancienne mais Les 4 fantastiques manque d’enjeux, d’émotions, de souffle et de cinéma. Une vraie déception qui hypothèque le retour sur grand écran d’une franchise pourtant prometteuse sur le papier.

Gilles Hérail

Les 4 Fantastiques, un film américain de Josh Trank avec Miles Teller, Kate Mara, Michael B Jordan et Jamie Bell, durée 1h46, sortie le 05 août 2015 

Visuels : © photos officielles et affiches officielles des films
« Alright » de Kendrick Lamar, nouvel hymne des Noirs Américains ?
La Cinémathèque de la Danse rouvre ses portes
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *