A l'affiche
[Critique] « La Famille Bélier » Karin Viard et François Damiens géniaux sauvent une chronique adolescente pataude

[Critique] « La Famille Bélier » Karin Viard et François Damiens géniaux sauvent une chronique adolescente pataude

20 décembre 2014 | PAR Gilles Herail

L’enthousiasme autour de la Famille Bélier semble un peu surfait. Le couple foldingue de parents sourds incarnés par Karin Viard et François Damiens est malheureusement relégué au second plan. Au bénéfice d’une chronique initiatique adolescente pataude et souvent mièvre. De beaux moments mais pas la surprise de l’année. 

[rating=2]

Synopsis officiel: Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte

Depuis plusieurs mois, La famille Bélier fait partie des grands espoirs des exploitants, après une tournée d’avant-    premières triomphales et des taux de satisfaction dignes des derniers phénomènes succès populaires (Qu’est-ce-qu’on a fait au bon Dieu, Intouchables etc.). Le réalisateur Eric Lartigau fait partie des faiseurs talentueux du cinéma français avec deux beaux succès: Prête moi ta main et L’homme qui voulait vivre sa vie. Le résultat est pourtant mitigé dans cette comédie populaire qui perd son sujet en route pour devenir une simple chronique initiatique adolescente, assez maladroite et très (trop?) musicale. La thématique de la surdité était prometteuse, offrant aux deux cabotins de talent que sont François Damiens et Karin Viard une occasion rêvée d’explorer le burlesque. Leur couple haut en couleur, très amoureux, à la libido bien affirmée et gentiment à côté de la plaque réservent les meilleures scènes du film.

Eric Lartigau ose parfois la comédie sans dialogues, jouant simplement sur les visages, les corps et la langue des signes sous-titrée. Quand le film respecte ce postulat inédit et que la surdité est au centre, La Famille Bélier nous amuse beaucoup et touche sincèrement. Avec quelques belles idées à la clef pour nous faire vivre l’univers sans son de ces parents hors norme. Une chanson de Sardou, doublée en langue des signes, dont le texte prend une signification forte. Ou encore ce silence assourdissant de quelques minutes (très rare au cinéma) prenant le point de vue des parents assistant sans l’entendre au concert de leur fille. Prises séparément, de nombreuses séquences laissent entrevoir ce qui aurait pu devenir la grande comédie dramatique populaire que l’on attendait. Mais La famille Bélier s’appuie sur un fil rouge différent. Infiniment moins enthousiasmant et souvent maladroit. En nous contant l’éveil initiatique d’une jeune fille de la campagne, mal dans sa peau et timide qui va devenir adulte grâce à un talent caché. Une  voix en or et un concours de chant qui vont lui permettre de s’émanciper du nid familial aimant et douillet. Cette chronique ultra balisée est interprétée avec conviction par une charmante Louane Emera, manquant cependant de consistance. Eric Elmosnino est croustillant en professeur de chant foldingue mais trop de chansons, de Sardou et un bellâtre de pacotille nous empêchent d’y croire. Maladroite et mièvre, l’intrigue adolescente éclipse alors malheureusement le reste, pourtant de qualité. Pour un véritable feel-good populaire, courez plutôt voir Les Héritiers.

Gilles Hérail

La famille Bélier, une comédie d’Eric Lartigau avec Louane Emera, Karin Viard et François Damiens, durée 1H45, sortie le 17 décembre 2014

[Critique] « Le temps des aveux » Régis Wargnier retourne en Indochine avec Raphael Personnaz. Un film maladroit et inachevé
Box-office: Peter Jackson et le Hobbit 3 seuls en tête du top 10 des entrées France semaine. Timbuktu surprend.
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture