A l'affiche

1 million d’entrées pour Radin : Dany Boon, sauveur du box-office français

1 million d’entrées pour Radin : Dany Boon, sauveur du box-office français

05 octobre 2016 | PAR Gilles Herail

Dany Boon reste (et de loin) le comédien le plus bankable sur le marché hexagonal et écrase une nouvelle fois la compétition en dépassant le million d’entrées en première semaine. Radin prend facilement la tête du box-office français et devance très largement les 7 mercenaires (Chris Pratt et Denzel Washington) et La Danseuse (Soko). Tous les chiffres et notre analyse.

Dany Boon est un cas à part au sein du cinéma français, avec un seul véritable échec à son actif depuis le début des années 2000 (Pédale Dure). Le comédien efface la semi-déception de Lolo (900.000 tickets vendus) et dépasse une nouvelle fois la barre du million d’entrées en première semaine avec Radin (dont le succès n’était pas gagné d’avance). La comédie de Fred Cavayé devance très largement les 7 mercenaires (autour des 300.000 spectateurs) qui pouvait espérer mieux grâce à la présence de Chris Pratt et Denzel Washington. Le genre du western reste populaire dans l’hexagone mais les critiques un peu tièdes ont semble-t-il limité le potentiel du nouveau film d’Antoine Fuqua. Juste la fin du monde clôt le podium avec une baisse plutôt modérée de sa fréquentation. Xavier Dolan ne pourra en revanche compter sur un bouche-à-oreille aussi exceptionnel que son précédent film et aura du mal à égaler le score final de Mommy.

Les autres nouveautés de la semaine déçoivent, avec des scores en deçà des attentes. La danseuse ne dépasse pas les 100.000 cinéphiles malgré une presse très favorable et une promotion importante. Morgane n’attire que 60.000 amateurs de film de genre et devra attendre une éventuelle seconde vie en VOD/DVD. Aquarius s’en sort honorablement mais pâtit d’une combinaison de salles très réduite (50.000 entrées sur 90 copies). Le bide de la semaine revient au biopic sur le Pape François, qui sentait peut-être trop bon l’opération auto-promotion de l’Eglise catholique (moins de 40.000 fidèles). Du côté des continuations, on notera le parcours toujours aussi solide de Frantz (François Ozon) qui atteint les 500.000 spectateurs et bénéficie d’excellents retours du publics (confirmés par le baromètre « l’écho du public »). Belle stabilité également pour Kubo et l’armure magique qui va pouvoir se positionner comme l’alternative indé aux grosses productions d’animation qui déboulent à l’occasion des vacances scolaires (Cigognes et Compagnie et Les Trolls).

Ce mercredi, Miss Peregrine et les enfants particuliers a démarré en tête des premières séances Paris 14h avec moins de 2000 entrées. Le nouveau Tim Burton devance Bridget Jones Baby, Le ciel attendra, Don’t Breathe, Une vie entre deux océans et Chouf. On en reparle la semaine prochaine.

Gilles Hérail

Pour retrouver l’intégralité du top 10 du box-office cette semaine : consultez le site CBO Box-office.

 Visuels : © affiches officielles des films

[Interview] May Skaf « Puis un jour, ils sont venus brûler mon théâtre. Mais j’ai quand même voulu rester »
Machination (s) à la galerie Eric Mouchet à Paris
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *