A l'affiche
Agenda cinéma semaine du 11 Juin

Agenda cinéma semaine du 11 Juin

11 juin 2014 | PAR Alexander Mora-Mir

Une semaine cinéma riche en petites créations, qu’elles soient américaines, françaises, belges, ou indiennes. Chaque semaine est une nouvelle découverte, de quoi faire frémir les plus cinéphiles d’entre vous.

Un amour sans fin, de Shana Feste est un drame américain porté par le duo Alex Pettyfer-Gabriella Wilde. 20 millions de dollars de budget pour une histoire d’amour jusqu’auboutiste. Deux adolescents, David et Jade, s’aiment à la folie mais leurs parents n’adhèrent pas à cet amour. Quand ces derniers essayent de les séparer, David met le feu à leur maison. Il est alors envoyé en maison de correction.

Five Thirteen de Kader Ayd est un policier américain, voyez le synopsis. Tre et Mike, deux frères à la recherche d’une vie meilleure, essaient désespérément de laisser derrière eux l’emprise du passé. Après avoir été libéré de prison pour un crime qu’il n’a pas commis, Mike tente de renouer contact avec sa petite fille, contre l’avis de son ex-femme qui n’est pas disposée à oublier le passé. Mais il va vite se rendre compte que la justice de la rue va bien au-delà que tout ce qu’il a pu vivre en prison. Son frère aîné, Tre, accepte à contrecœur une dernière « livraison », pour essayer de libérer sa petite amie et son frère de l’influence de ce milieu sans avenir. Il en résulte une épopée tragique et sauvage où plusieurs vies se croisent sans le savoir et où les décisions prises les hanteront tous à jamais.

Les Voies du Destin est un drame australien, tiré d’une histoire vraie, réalisé par Jonathan Teplitzky, avec Colin Firth et Nicole Kidman. Le lieutenant écossais Eric Lomax, a été fait prisonnier par les Japonais à Singapour durant la Seconde Guerre mondiale et envoyé dans un camp en Thaïlande. Là-bas, il a été forcé de contribuer à la construction du fameux pont sur la rivière Kwaï. Des années plus tard, il souffre toujours d’un stress post-traumatique. Sa deuxième femme, Patricia Wallace, décidée à l’aider à surmonter ses démons, découvre que le jeune officier japonais qui hante sa mémoire est toujours vivant. Doit-elle donner à Eric une chance de se confronter à celui qui l’a torturé ? Saisissant de par l’originalité de ce scénario inspiré de faits réels.

La ritournelle de Marc Fitoussi, avec Isabelle Huppert et Jean-Pierre Darroussin. Une comédie fraîche, probablement un brin caricaturale.
Brigitte et Xavier sont éleveurs bovins en Normandie. Elle est rêveuse, la tête dans les étoiles. Lui, les pieds ancrés dans la terre, vit surtout pour son métier. Avec le départ des enfants, la routine de leur couple pèse de plus en plus à Brigitte. Un jour, sur un coup de folie, elle prend la clef des champs. Destination : Paris. Xavier réalise alors qu’il est peut-être en train de la perdre. Parviendront-ils à se retrouver ? Et comment se réinventer, après toutes ces années ? La reconquête emprunte parfois des chemins de traverse…

« Black coal thin ice » est un thriller chinois qui a eu l’Ours d’or à Berlin cette année (critique de Yaël), réalisé par Yi’nan Diao. En 1999, un employé d’une carrière minière est assassiné et son corps dispersé aux quatre coins de la Mandchourie. L’inspecteur Zhang mène l’enquête, mais doit rapidement abandonner après avoir été blessé lors de l’interpellation des principaux suspects.?Cinq ans plus tard, deux nouveaux meurtres sont commis dans la région, tous deux liés à l’épouse de la première victime. Devenu agent de sécurité, Zhang décide de reprendre du service. Son enquête l’amène à se rapprocher dangereusement de la mystérieuse jeune femme. Une enquête à l’intrigue parfaite, une belle réussite.

Palo Alto est un drame américain, réalisé par Gia Coppola, avec James Franco, Emma Roberts. Piégés dans le confort de leur banlieue chic, Teddy, April, Fred et Emily, adolescents livrés à eux-mêmes, cherchent leur place dans le monde. Ils ont soif de sensations fortes et testent leurs limites. L’alcool, les drogues et le sexe trompent leur ennui. Ils errent sans but dans les rues ombragées de Palo Alto incapables de voir clair dans le tourbillon confus de leurs émotions. Sauront-ils éviter les dangers du monde réel ? Quoi de nouveau ?

Le monde nous appartient est un drame franco-belge de Stephan Streker. Une nuit sur un pont…?Un coup de couteau.? Il y a Pouga. ?Et il y a Julien.?Le film montre le destin parallèle de ces deux jeunes hommes qui se ressemblent sans se connaitre. Ils partagent les mêmes valeurs et un même désir d’absolu.?Ils pourraient être amis. ?Et pourtant…

Cupcakes est une comédie israélienne de Eytan Fox, l’acteur français  Edouard Baer a participé au film en y jouant un  personnage. A Tel-Aviv, une bande d’amis décide de composer une chanson pour l’anniversaire de l’une d’entre eux. ?Amusé par le résultat, Ofer décide de la soumettre au comité de sélection d’un concours international dont il est fan. Contre toute attente, leur composition est choisie et le groupe est invité à l’interpréter lors de la compétition télévisuelle.?Débute alors une aventure décalée et délicieusement colorée… Une intéressante découverte, facile à digérer.

Cuckoo (coucou) de Raju Murugan, est un drame indien.Tamil et Liberté sont aveugles. Tamil est vendeur de babioles. Liberté fait des études pour devenir institutrice. Quand Tamil rencontre Liberté, ce n’est pas le coup de foudre mais le coup de bâton ! Parfois, l’amour naît dans l’adversité, surtout quand il est aveugle. Un scénario original qui promet à la réflexion.

Sarajeviens, de Damien Fritsch. Plus de vingt ans après le siège de Sarajevo en 1992, alors que toutes les caméras du monde ont détourné leurs objectifs, qui sont aujourd’hui les Sarajéviens ?? De rencontres en rencontres, en explorant la mémoire des habitants, nous cheminons entre passé, présent et avenir en évoquant leurs espoirs et leurs doutes.?Un voyage, de visages en lieux, dans une ville en pleine mutation.
TLC vous recommande très vivement ce très beau documentaire. Damien Fritsch est parvenu à filmer Sarajevo, dans sa beauté et sa détresse. Les plans de paysages, splendides, imprègnent le film, rythmé par les témoignages des habitants. Simplicité, émotion, devoir de mémoire : un film à voir absolument. [rating=4]

“Mouton”, est un drame français de Gilles Deroo et Marianne Pistonne. Coup de cœur des Inrocks, Télérama, Le Monde, etc. Il était dit que le jeune Mouton vivrait sa vie simple d’employé au restaurant de la mer pendant trois ans et qu’il serait arraché à cette vie après une nuit tragique au bal Sainte-Anne. Voici l’histoire résiduelle de ses potes restés dans une ville désormais peuplée de chiens et d’espoirs contenus dans de minuscules gestes.

© visuels : DR

La recette de Claude : Carpaccio d’avocat, cantal et œuf de caille
[Intermittents] Préavis de grève sur le Festival d’Avignon
Alexander Mora-Mir

One thought on “Agenda cinéma semaine du 11 Juin”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture