Cinema

32e Festival des trois Continents à Nantes du 23 au 30 Novembre 2010

17 novembre 2010 | PAR Coline Crance

Chaque année depuis 1979, le festival des Trois continents de Nantes propose des films de fictions et de documentaires d’Afrique , d’Amérique Latine et d’Asie. Ce festival pionnier dans la matière, s’est toujours caractérisé avant tout par la passion, le goût de la découverte et des rencontres et la volonté de servir ce cinéma du Sud. Le festival est ouvert à tout public.

 Ce festival est non seulement un lieu familiale et de rencontre mais il a aussi toujours fait preuve d’un certain flair. En 1980 , il organise une rétrospective Satyajit Ray, il récompense comme lauréat de sa compétition internationale : Souleymane Cissé en 1979, Hou Hsia-hsien en 1984, Abbas Kiarostami en 1987, Tsai Min-Liang 1993…

Le festival s’ouvrira le mardi 23 Novembre par une cérémonie officielle au grand T et dans une salle du Katorza sera lancée simultanément la compétition officielle composée de neuf long-métrages fictions et documentaires confondus :

108 Cuchillo de palo (documentaire)
de Renate COSTA (Paraguay / Espagne, 2010, 93’)

Gesher (fiction)
de Vahid VAKILIFAR (Iran, 2010, 84’)

Jean Gentil (fiction)
de Laura Amelia GUZMÁN & Israel CÁRDENAS RAMÍREZ (République Dominicaine / Mexique / Allemagne, 2010, 84’)

Los abrazos del río (documentaire)
de Nicolás RINCÓN GILLE (Colombie / Belgique, 2010, 72’)

Novena (fiction)
de Enrique COLLAR (Paraguay / Pays-Bas, 2010, 97’ )

Post Mortem (fiction)
de Pablo LARRAÍN (Chili / Allemagne / Mexique, 2010, 98’)

The Ditch (fiction)
de WANG Bing (Chine, 2010, 109’)

 The Fourth Portrait (fiction)
de CHUNG Mong-Hong (Taiwan, 2010, 102’)

 The High Life (fiction)
de ZHAO Dayong (Chine / Hong Kong, 2010, 93’)

Parallèlement le Festival rendra hommage au réalisateur sénégalais, Djbril Diop-Mambéty et au cinéaste ouzbeck Ali Khamraev et portera un regard sur la Chine une mise en perspective de différents cinéastes qui montrent et reflètent la société chinoise d’hier et ses transformations. Elle accueille aussi exceptionnellement cette année dix films de fin d’étude de la Sapir academic college of Sderot.

Il propose toujours par ailleurs l’atelier «  produire au Sud » . Des rencontres et des échanges seront prévus durant toute la durée du festival. Mais aussi le public retrouvera avec plaisir la programmation jeune public et le cycle politique cinéma qui à travers des œuvres phares propose une réflexion sur la capacité d’invention du cinéma dans son rapport avec la politique. Et pour les festivaliers le Trois continents café rouvre ses portes à partir du 23 Novembre !

 

Pour plus d’informations : http://www.3continents.com/le_festival/accueil.html

Infos pratiques

Tom Ford orchestre son retour d’une main de maître
La gastronomie française entre au patrimoine mondial de l’Unesco
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *