Cinema

10ème édition du Festival Court Métrange à Rennes du 17 au 20 octobre

10ème édition du Festival Court Métrange à Rennes du 17 au 20 octobre

03 octobre 2013 | PAR Hugo Saadi

Du 17 au 20 octobre 2013 se tiendra à Rennes la 10ème édition de Court Métrange, le festival international du court métrage insolite et fantastique. Ce festival a réussi, en dix ans d’existence, à imposer une programmation exigeante et fédératrice dans le calendrier des manifestations de cinéma fantastique de premier plan.

Cette année, le festival a reçu plus de 1200 courts métrages en provenance du monde entier, mais seulement 60 d’entre eux seront montrés lors des 12 séances, en présence des réalisateurs invités. Les films seront soumis aux votes du public, des scolaires et d’un jury professionnel (l’acteur Tchéky Karyo en est le président), puis ils seront récompensés par de nombreuses dotations dont le Grand Prix France Télévision qui permettra la diffusion d’un film court sur ses chaînes. En plus de ce prix, un Grand Prix Court Métrange est attribué pour le meilleur court et pour la première fois cette année, le festival remettra un Méliès d’argent du court métrage au meilleur film européen en compétition. Effectivement, Court Métrange est le seul festival de court métrage à avoir été admis au sein de l’EFFFF (European Fantastic Film Festivals Federation).

Au programme pour cette 10ème édition, de nombreuses cartes blanches et séances spéciales, une table ronde avec comme thème « Le monstre au cinéma » ou encore une conférence par Jean-Baptiste Thoret sur « Monstres américains, de Jack Arnold à John Carpenter » ainsi qu’une rencontre professionnelle ouverte au public avec comme sujet « Où en sont les technologies numériques au cinéma ? ».

Pour plus d’informations concernant le festival et la programmation des films : le site officiel
Renseignements : 02 99 31 12 31

Ciné TNB
1, rue Saint Hélier 35000 Rennes

 

visuels : (c) affiche et logo du festival Court métrange

Infos pratiques

[Live report] Florrie au Nouveau Casino : petite princesse électro-pop
« Robert sans Robert » ou les Mille et une nuits de l’Estaque
Hugo Saadi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *