Arts
Virevolte : Les marionnettes prennent vie au Musée Gadagne

Virevolte : Les marionnettes prennent vie au Musée Gadagne

22 juin 2022 | PAR Zoe Grandjacques

Comment peut-on rendre compte, dans un musée, d’un art vivant ? C’est une problématique à laquelle le Musée des Arts de la Marionnette de Lyon doit répondre. Pour ne pas laisser les pantins inanimés, le musée Gadagne organise tous les quatre ans une virevolte dans cette section. Un sursaut dans la collection plus si permanente  pour rendre compte de la diversité des arts de la marionnette.

Tour d’horizon de la marionnette

Si le Musée des Arts de la Marionnette est implanté à Lyon, c’est en lien direct avec l’histoire de la ville  qui a été le foyer de création du premier Guignol en 1808. Mais la marionnette est loin de se limiter à ce premier pantin et c’est ce que le musée a à cœur de mettre en avant. Avec plus de 300 marionnettes, agrémentées de décors et de ressources documentaires, le musée cherche à montrer l’universalité et la diversité de l’art la marionnette. Pour se faire, la collection pas si permanente est désormais réorganisée, tous les quatre ans. Et pour cette première « virevolte », le MAM met à l’honneur des marionnettes de toutes origines et styles, des marionnettes colorées, inspirées de Chagall de la compagnie Merci mon chou aux marionnettes classiques comme le guignol retravaillé de Patrick Gabet, et le travail de compagnies locales (Arnica, L’ateuchus).

 
 

Cette collection se déploie pour répondre aux questions : qu’est ce que la marionnette ? D’où vient la marionnette ? À quoi sert la marionnette ? Comment se joue la marionnette ? Ainsi se déploie une muséographie encyclopédique qui vient mobiliser tous les aspects de la marionnettes, de sa genèse à sa pratique contemporaine, sur ses fonctions, du comique, au thérapeutique en passant par le politique. 

Animer les marionnettes 

Mais le musée est loin d’être une galerie de pantins figés, dépossédés de leur vie de scène. Par une muséographie ludique, le MAM invite ses visiteurs à toucher, animer, jouer avec les marionnettes. Une exposition intergenerationnelle et interactive qui plaira aux petits mais aussi aux plus grands par sa double fonction pédagogique et ludique. Et au-delà de l’exposition, les commissaires ont eu à cœur de faire vivre l’art de la marionnette par des évènements comme le week-end festif et gratuit organisé le samedi 25 et le dimanche 26 juin, pour célébrer et découvrir cette nouvelle virevolte. Pour retrouver le programme c’est ici. 

Informations pratiques : 

HORAIRES D’OUVERTURE – Du mercredi au dimanche de 10h30 à 18h

ADRESSE- Gadagne, 1 place du petit Collège, 69005 Lyon

TARIFS- Plein : 6€- Réduit : 4€- Gratuit :moins de 18 ans, demandeur et demandeuse d’emploi (sur présentation d’un justificatif à jour), personne en situation de handicap et personne accompagnatrice, personne munie d’une Lyon City Card, carte ICOM, carte ICOMOS

AGENDA- Ici

ACCESSIBILITÉ- Ici

© Crédit photo : Affiche officielle, Zoé Grandjacques

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 21 juin
Le Grand Jour de Frédérique Voruz
Zoe Grandjacques

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture